Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Fatima Bartali : Le football féminin vivra des années glorieuses


Rédigé par Safaa KSAANI le Dimanche 2 Août 2020

Une feuille de route du projet de restructuration du football féminin national a été tracée par la FRMF, le 14 juillet. Nous avons rencontré celle à qui ce sport tient à cœur.



-La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) compte accompagner financièrement les clubs évoluant en divisions amateurs ou féminine à travers l’allocation d’une subvention spéciale. A quel point cette mesure est-elle importante ?
- Le volet financier est très important puisque l’argent est au cœur du développement et du fonctionnement du football. En effet, la FRMF a accompagné la grande famille du football dans cette crise sanitaire éprouvante et inédite. En plus des subventions accordées, la Fédération a géré les situations au cas par cas et n’a pas chômé depuis le 14 mars, date de suspension des activités footballistiques.

- Lors de la réunion du 22 juillet 2019 à Skhirat, M. Fouzi Lekjaa a affirmé : “si j’ai fait des choix complètement ratés, c’est au niveau du football féminin”, avant de promettre que des mesures seraient prises pour entamer ce vaste chantier. Qu’en est-il réellement ?
- Et bien les promesses ont été tenues ! M. Fouzi Lekjaa a enclenché dès cette réunion plusieurs projets. La Ligue Nationale de Football Féminin a été créée dans le but de structurer les championnats et les ligues régionales. La Direction Technique Nationale a renforcé sa branche en charge du football féminin, avec notamment le recrutement de Kelly Lindsey. Je rappelle également que l’Académie FRMF pour le football féminin a été créée il y a deux ans pour permettre aux jeunes filles d’intégrer un cursus sport-études. Ces avancées n’auraient pas été possibles sans un travail de fond et sans y mettre les moyens financiers et humains.

-Selon vous, comment peut-on faire sortir le football féminin de son marasme actuel et le faire entrer dans l’ère du professionnalisme ?
- Avec des actes concrets. Le Plan Marshall qui a été préparé par la FRMF est un projet de grande envergure. Les championnats nationaux féminins vont être assainis et structurés, les clubs seront incités et accompagnés pour ouvrir des sections U15 et U17 pour les filles afin de commencer la formation dès le plus jeune âge. Le football féminin sera également développé au niveau local avec des terrains de proximité et des écoles de football pour les filles. La signature d’un contrat-programme par les parties concernées par ce Plan conditionne le sérieux de ce projet. Rien n’a été laissé au hasard. Depuis 2018, la CAF a organisé plusieurs workshops autour du football féminin, sans pour autant proposer d’actions concrètes. C’est tout le continent africain qui devrait avoir un Plan Marshall pour faire bouger les choses. Ce grand projet sera une réussite si les efforts sont collectifs. La FRMF, la DTN, les ligues régionales, les clubs, la presse, les supportrices et les supporters : tout le monde devra mettre la main à la pâte ! 
Recueillis par
Safaa Ksaani

Portrait

L’amour du football féminin national circule dans ses veines
Bien qu’elle soit née à Saint Avold, en France, le 6 juillet 1991, Fatima Bartali reste fière de ses origines marocaines, précisément de Aghbala n’Aït Ssoukhmane dans la région de Beni-Mellal. Elle a grandi dans une famille nombreuse et ses parents lui ont transmis la valeur du travail et des efforts. Revenant sur le chemin qui a fait d’elle une journaliste sportive accomplie, Fatima Bartali a cherché à contre courant. Diplômée en transport et exploitation ferroviaire, elle est allée bon train, toute seule. “Je me suis formée au journalisme sur le terrain car pour moi c’est la meilleure école. Je me suis accrochée, j’ai beaucoup appris et je suis fière de m’être imposée en tant que femme dans ce milieu et d’être écoutée”, se félicite-t-elle. Son amour pour le football ne date pas d’hier. Une passion née depuis l’âge de 10 ans. Son premier article a été rédigé quand elle avait 17 ans et le développement du football féminin est une cause qui lui tient à cœur. Elle est très investie dans sa médiatisation et la communication autour des équipes nationales et clubs. Objectif : Inviter les Marocaines et Marocains à s’intéresser à cette catégorie de football et soutenir les joueuses. Secret de polichinelle, elle est supportrice inconditionnelle du Raja Beni-Mellal. Fatima Bartali est également responsable communication du think-tank NejMaroc, centre de recherche sur la globalisation lancée depuis l’Université des Amériques de Puebla au Mexique par le Docteur Mohamed Badine El Yattioui.

S. K.

Repères

Un «Plan Marshall» pour le développement du football féminin
Une réunion convoquée par le président de la FRMF, Faouzi Lekjaa, le 14 juillet, a permis de tracer la feuille de route du projet de restructuration du football féminin à l’échelle nationale. Cette nouvelle vision technique du football féminin a vu la participation de l’ensemble des parties prenantes: la FRMF, la DTN, le département football féminin, la ligue nationale de football féminin et les ligues régionales. La FRMF prévoit d’assainir et de restructurer les championnats nationaux et les catégories féminines au niveau des ligues régionales. Ce travail de fond commencera dès la prochaine saison sportive. 
Le championnat marocain de football a repris
Le championnat du Maroc de football est devenu, lundi 27 juillet, le premier grand championnat africain à reprendre après quatre mois d’interruption en raison de la pandémie de coronavirus. Cette reprise, qui survient à une période estivale habituellement dédiée au repos des organismes, sera entourée de précautions sportives particulières. Dans ce sens, la FRMF a accordé aux joueurs une « pause de rafraîchissement » toutes les 30 minutes.

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Août 2020 - 15:16 Le Wydad est-il en train de se saborder ?