Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Facebook prend des mesures contre les médias d’état


Rédigé par Kenza Aziouzi le Vendredi 5 Juin 2020

L’entreprise de Mark Zuckerberg a décidé de se joindre à la ligue des réseaux sociaux qui adoptent de plus en plus la politique de la transparence, et ce, en étiquetant les médias détenus par des gouvernements.



Qu’ils soient partiellement ou entièrement sous le contrôle éditorial de leur gouvernement, les médias seront désormais étiquetés, annonce le réseau social Facebook. Une décision qui vient en prévision de l’élection présidentielle américaine qui aura lieu en novembre prochain.
 
« Nous offrons une plus grande transparence pour ces éditeurs parce qu'ils combinent l'influence d'une organisation de presse avec le soutien stratégique d'un État », déclare Facebook. « Nous pensons que les gens devraient savoir si les informations qu'ils lisent viennent d'une publication qui peut être sous l'influence d'un gouvernement ».

Dorénavant, cet étiquetage apparaîtra sur les Pages et dans la section Transparence de la Page. Aux États-Unis, cela concernera également les publications dans le fil d'actualité. YouTube avait déjà montré l’exemple avec le label de transparence sur des vidéos de médias bénéficiant d'un financement public ou gouvernemental.
 
En ce qui concerne les publicités politiques émanant de médias étatiques, Facebook procédera outre-Atlantique à un blocage à partir de l'été, même si le réseau social convient que de tels médias « font rarement de la publicité aux États-Unis ».

Ces mesures surgissent suite aux vives critiques internes ou publiques du personnel de l'entreprise dénonçant la position neutre de Zuckerberg. Ce dernier avait décidé de ne pas procéder à du fact-checking, pour les publications de responsables politiques sur sa plateforme.

  


Dans la même rubrique :
< >