Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Face à la mesquinerie des médias algériens, les Marocains plébiscitent leur Roi


Rédigé par Anass Machloukh le Dimanche 14 Février 2021

Les incartades mesquines d’une chaine algérienne qui s’en est prise sans vergogne à la personne du Roi, n’étaient pas pour passer sans générer de réaction chez les Marocains. En réaction à cet acte impudent, les internautes ont lancé un hashtag qui a envahi les réseaux sociaux, pour dénoncer la chaine en question. La classe politique n’a pas manqué de réagir à son tour.



Face à la mesquinerie des médias algériens, les Marocains plébiscitent leur Roi
Face aux échecs de leur pays dans le dossier du Sahara et à la faillite financière et politique qui fait désormais leur pain quotidien, les médias algériens n’ont trouvé d’autres voies pour détourner l’attention de la réalité difficile de leur peuple, que de s’attaquer à la personne de SM le Roi, dans une émission satirique, diffusée par la chaîne « Echourouk ».  Une démarche pour le moins mesquine et maladroite qui n’a fait qu’affermir davantage le lien indéfectible qui réunit les Marocains à leur Auguste Souverain, et qui a suscité chez eux une colère qui s’est traduite par un acte d’une rare élégance. Contre l’incivilité algérienne, nos compatriotes ont dressé le hashtag « Le Roi est une ligne rouge », et celui-ci a envahi les réseaux sociaux dans un court laps de temps.

Derrière le discours d’unité porté par le hashtag, les réactions à la provocation du média algérien ont été différentes, alors que plusieurs internautes ont exprimé leur indignation, d’autres, nombreux, revendiquent une riposte, en appelant le gouvernement à adopter un discours ferme vis-à-vis des autorités algériennes, d’autant que la chaine à l’origine de cette frénésie est l’une des instruments de la propagande anti-marocaine. D’autres encore ont choisi l’argument de la sagesse et du sang-froid et appelé à ne pas accorder d’attention aucune aux provocations désespérées de la caste médiatique algérienne.

Les indignations se sont multipliées, notamment de la part de la classe politique. Le Secrétaire général du Parti de l’Istiqlal Nizar Baraka n’a pas manqué de réagir sur son compte Facebook en faisant part de sa consternation à l’égard de « la frivolité politique et médiatique » dont font preuve les médias algériens en s’attaquant au symbole d’un pays voisin. « Pourquoi toute cette animosité ? », s’est-il indigné, ajoutant que le voisin de l’Est tente malencontreusement d’exporter sa crise interne en s’en prenant au Royaume. De son côté, Omar Abassi, député istiqlalien a, à son tour, réagi fermement à la séquence ignoble diffusée par la chaîne algérienne. « Cette atteinte au symbole de la Nation n’a fait que montrer l’affection des Marocains vis-à-vis de leur Roi », a-t-il asséné, poursuivant « ceci a montré également que nos valeurs ne sont pas les mêmes que les leurs ».

Il sied de relever, enfin, que le Conseil national de la presse (CNP) a réagi aux dérapages de la chaîne algérienne par un communiqué, publié samedi, dans lequel il condamne la violation par la chaîne algérienne de l’éthique et de la déontologie de la presse.