Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

FRMF/Saison 20/21: Va-t-on vraiment passer de 16 à 18 clubs ?


Rédigé par A.KITABRI le Jeudi 19 Novembre 2020



FRMF/Saison 20/21: Va-t-on vraiment passer de 16 à 18 clubs ?
Pas de fumée sans feu !
 
Il y a une locution universelle dite en plusieurs langues : "Pas de fumée sans feu"!
On va utiliser le conditionnel pour parler de ce feu qui couve, qui dégage pour le moment une simple fumée et qui dans les prochains jours, voire dans les prochaines heures se transformerait en flammes gigantesques.
 
 18 au lieu de 16 clubs par division !
 
L'information est à prendre avec des pincettes. Elle attend d'être confirmée ce qui ne tarderait pas à se faire. L'information a fuité. Elle fait son chemin. Elle s'amplifie. Du côté de la FRMF, c'est le silence total. On ne confirme pas, mais on n'infirme pas non plus. Il se dit qu'il n'y aurait plus de relégation ni au niveau de la première division ni au niveau de la deuxième division.
 
Pourquoi passer de 16 à 18 clubs ?
 
Qui a pris cette décision ? Pourquoi ? Dans quel but ? Des questions pertinentes auxquelles il faut répondre. Pourquoi alors y avait-il reprise de la compétition ? Pourquoi un budget colossal a-t-il été alloué et dépensé alors les finances de tout le pays sont en crise ? Pourquoi avoir dilapidé tant de tests de dépistage alors que le simple citoyen a du mal à en bénéficier ? Pourquoi avoir mis la vie de tous les intervenants en danger (joueurs, arbitres, staffs administratifs et techniques, services de sécurité, agents de service… et autres)?
 
Une décision à pénaliser !
 
Si l'information se confirme, celui et ceux qui la prendront devront rendre compte et traduit même en justice pour avoir mis en danger d'autrui et pour avoir dilapidé l'argent public. Quoiqu'il avance comme arguments, ils seront nuls et non avenus.
 
Petit rappel !
 
Pour rappel, le championnat national se joue avec 16 clubs depuis 1988-1989. Auparavant, le championnat avait oscillé entre 16 clubs, 18 clubs, voire 20 clubs avant de se stabiliser à 16 clubs  à partir de 88/89.
 
Chercher le bénéficiaire !
 
Les décideurs devraient s'expliquer et expliquer leur éventuelle décision. Il y aurait sûrement eu des tractations en coulisses. Des intérêts seraient en jeu. Mais pas celle de notre football.
 
Fallait-il courir le risque de la reprise malgré la Covid-19 ?
 
On revient au point de départ. Pourquoi avoir repris la compétition si on voulait dès le départ éviter la relégation. Est-ce parce que des clubs intéressés par le titre avaient pesé de tout leur poids pour la reprise ?
 
Ni équité, ni égalité !
 
S'il n'y a plus de descente et qu'on garde l'OCK, le RBM en première division et l'USK et le Chabab Al-Hoceima en deuxième division, il n'y a plus d'équité, ni égalité.
On espère que l'information n'est qu'un ballon d'essai sans lendemain concrêt.