Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

FRMF / Arbitrage : Fouzi Lekjaâ hausse le ton et demande à chaque partie d’assumer sa responsabilité


Rédigé par A. KITABRI le Lundi 7 Juin 2021



Responsabilité, incorruptibilité, indépendance, honnêteté, impartialité, remise en question, rétrogradation en cas de faillite, félicitations en cas de l’accomplissement du devoir, appel à la dénonciation de toute tentative malsaine quelque soit son origine, rappel des acquis et des devoirs des arbitres, des efforts de la Fédération pour la promotion et le rayonnement de l’arbitrage national au niveau continental, l’utilisation de la VAR…  
Tels sont les principaux repères de l’intervention du président de la Fédération, Fouzi Lekjaâ, s’adressant au corps arbitral devant un auditoire composé principalement du de l’équipe en complet de la Direction nationale de l’arbitrage, de l’ensemble des arbitres internationaux de centre et des représentants de la presse. On y reviendra en détails.
Le président de la CCA, Jamal Kaâouachi, les présidents des Ligues nationales du football professionnel et football Amateurs, Saïd Naciri et Jamal Snoussi, ont pris également la parole. Mais c’est l’allocution du président de la Fédération qui a marqué la demi-journée organisée au centre sportif Mohammed VI. C’était une sorte de plan d’action, une mise en garde, un rappel à l’ordre et une invitation à un arbitrage correct, juste, intègre et professionnel avec le minimum possible d’erreur de façon à ne pas remettre en cause les principes de l’équité et de l’égalité des chances en cette fin de saison. Cette demi-journée qui s’est achevée par un rappel des principaux constituants du protocole de la VAR et l’analyse de plusieurs séquences litigieuses du Botola Pro 1.
 
 
 

Le président de la CCA, Jamal Kaâouachi, et le directeur de la Direction nationale de l’arbitrage, Yahya Hadqa.
Le président de la CCA, Jamal Kaâouachi, et le directeur de la Direction nationale de l’arbitrage, Yahya Hadqa.