Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

FNUAP : Le Maroc a réalisé de grandes avancées dans plusieurs domaines du développement


Rédigé par La rédaction avec MAP le Jeudi 15 Juillet 2021

Le Représentant adjoint et Coordonnateur de programme du Fonds des Nations Unies pour la population au Maroc, Abdelilah Yaakoub, a souligné que le Royaume a réalisé de grandes avancées dans plusieurs domaines du développement.



M. Yaakoub, qui était l'invité de l'émission matinale de la Radio d'information marocaine "RIM RADIO" à l'occasion du 45e anniversaire du bureau de l'agence onusienne au Maroc, a fait savoir que le Fonds s'emploie activement pour contribuer au soutien de la production de données, d'études et de recherches visant à améliorer l’élaboration des politiques gouvernementales, à promouvoir la santé reproductive et sexuelle des mères, des enfants et des jeunes, à instaurer l’égalité et à lutter contre les violences faites aux femmes en sus du soutien et du développement des capacités des jeunes.
 
 Un bilan optimiste : Net recul du  taux de mortalité maternelle et de la pauvreté 
 
La célébration de l’anniversaire du bureau, vendredi prochain, constitue une occasion de s'arrêter sur les réalisations les plus importantes du Maroc en faveur de la population et du développement depuis 1975, a-t-il dit, mettant l'accent sur les acquis du Royaume dans plusieurs domaines, notamment en termes de réduction du taux de mortalité maternelle, qui est passée de 332 décès pour 100.000 naissances au début des années 90 à 72,6 décès aujourd'hui. A cet égard, le responsable onusien a noté que le taux de pauvreté a également connu une baisse significative, qu’il s’agisse de la pauvreté monétaire qui a enregistré un recul de 15% en 2001 à 2.9% aujourd’hui, ou de la pauvreté multidimensionnelle qui est passée de 58% au début des années 90 à 8% en 2014.
 
Toutefois, des difficulté persistent …
 
M. Yaakoub a passé en relief les défis et les difficultés à surmonter malgré ces indicateurs positifs, notamment en matière de disparités régionales et de genre, illustrant ses propos par l’exemple du taux d’activité qui s’établit à 21% chez les femmes contre 70% chez les hommes. S’agissant du fonctionnement de l'agence onusienne au Maroc, M. Yaakoub a expliqué que le Fonds fonctionne selon des cycles de coopération, qui s'étendent chacun sur une période de cinq ans, et dont le contenu est déterminé de manière participative avec les institutions gouvernementales, la société civile et le secteur privé entre autres partenaires.
 
Après avoir relevé que le Fonds prend note de toutes les mutations que connaît le Maroc ainsi que des priorités fixées par le gouvernement, le responsable onusien a rappelé que le Fonds travaille aux côtés des départements ministériels, de la société civile et du reste des partenaires de manière intégrée, car les questions actuelles ne peuvent être traitées selon des approches unilatérales.

 
L’organisation onusienne : partenaire majeure en termes d’apport financier et technique 
 
Affirmant que le Fonds s'apprête à lancer des projets pour esquisser la future coopération selon les dynamiques et les droits de la population et conformément à l'ambition du Maroc, M. Yaakoub a noté que l’organisation onusienne est disposée à fournir un soutien technique et financier pour accompagner les conclusions du nouveau modèle de développement qui place le capital humain au centre de ses priorités. Par ailleurs, il a souligné que les statistiques démographiques montrent que le Maroc a pris des mesures rapides concernant la transition démographique, dont il est actuellement à la dernière phase, car le taux de natalité est passé de 6 ou 7 enfants par femme dans les années 80 à 2,1 aujourd'hui et les disparités entre les zones rurales et urbaines ont considérablement diminué, en plus de l’amélioration significative de l’espérance de vie, ce qui témoigne d’un développement dans le domaine de la santé et du statut social de la population.
 
Les jeunes au Maroc : « une fenêtre démographique »
 
M. Yaakoub a également estimé que le taux élevé de jeunes au Maroc ouvre à lui la "fenêtre démographique", soulignant la nécessité de prendre les mesures nécessaires pour tirer profit de cette "fenêtre" car elle constitue une force productive favorable au dividende démographique, comme c'est le cas pour de nombreux pays d'Asie.
 
La commémoration du 45ème anniversaire de l'ouverture du bureau du FNUAP au Maroc sera marquée par la présentation de témoignages sur les plus importantes réalisations accomplies dans le cadre des partenariats ainsi que la diffusion d’une séquence vidéo comportant des déclarations de personnalités ayant empreint le paysage public, a-t-il conclu.