Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

FIFA –UEFA désaccord total : 55 fédérations boycotteraient la Coupe du monde biennale


Rédigé par Rachid MADANI le Vendredi 1 Octobre 2021



FIFA –UEFA désaccord total :  55 fédérations boycotteraient la Coupe du monde biennale
Le torchon brule entre la FIFA et l’UEFA. La fédération européenne de football, l’UEFA, a poliment mais fermement demandé à la FIFA d'arrêter de jouer à des matches de relations publiques avec la Coupe du monde et de se concentrer sérieusement sur la refonte d'un calendrier international des matches adapté.
Cela fait suite à la tentative du président de la FIFA Gianni Infantino, avec le soutien obéissant du directeur du développement Arsène Wenger, de promouvoir l'organisation de l'événement le plus prestigieux du football tous les deux ans au lieu de tous les quatre ans.
Le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, a averti que les 55 associations membres de la région boycotteraient une telle Coupe du monde biennale. L'opposition est également venue de la CONMEBOL d'Amérique du Sud – inversant son soutien antérieur – tandis que les confédérations asiatiques et d'Amérique centrale/du nord sont restées sur la clôture.
 
Afrique : seul soutien
 
Seule la CAF africaine, désormais strictement supervisée depuis le siège de la FIFA à Zurich, a exprimé son soutien. Les ligues européennes, les joueurs, les entraîneurs et les organisations de supporters ont critiqué la question la plus controversée de ce qui est censé être une étude de faisabilité mondiale – bien que l'UEFA se soit plaint que la FIFA n'ait pas encore demandé son avis.
Une longue déclaration d'irritation et de plainte de l'UEFA reconnaît la nécessité d'un débat sérieux sur un calendrier équilibré qui reflète le besoin essentiel d'équilibre entre les compétitions nationales, mondiales, régionales et nationales des équipes et des clubs. Elle précise que le futur calendrier « doit faire l'objet d'une véritable concertation et d'échanges entre la FIFA, les confédérations et les principaux acteurs des compétitions... compte tenu de l'intérêt du jeu et du point de vue légitime des différentes parties.
 L'UEFA a ajouté: « Le respect d'un processus de consultation avec les parties prenantes - qui devrait être impartial - suggérerait de s'abstenir de campagnes promotionnelles de concepts prédéterminés unilatéralement que personne n'a eus la possibilité de voir en détail et qui ont une large portée, souvent effets inattendus ».
 
Aucune réponse FIFA
 
« L'UEFA et ses 55 associations membres ont demandé à la FIFA d'organiser une réunion spéciale avec eux pour pouvoir exprimer leurs préoccupations sur l'impact de tels plans. L'UEFA et ses 55 associations membres n'ont à ce jour pas encore reçu de réponse de la FIFA à cette demande ». Déclaration de l'UEFA : En mai 2021, le Congrès de la FIFA a mandaté l'administration de la FIFA pour mener une étude sur la faisabilité d'une Coupe du monde masculine et féminine tous les deux ans.
L'UEFA part du principe que le mot « faisabilité » englobe tous les effets et conséquences et inclut toutes les questions relatives au calendrier, les formats et l'accès des compétitions finales et préliminaires.
En attendant de connaître les résultats détaillés de l'étude commandée par le Congrès de la FIFA qui couvrira tous les domaines mentionnés, l'UEFA reconnaît que la FIFA a présenté une proposition prévoyant un doublement des phases finales de la Coupe du monde à partir de 2028 ainsi que des phases finales des confédérations, combinées à une restructuration massive des dates réservées par le calendrier international des matches joués régulièrement par les 211 associations membres de la FIFA.
« Nous sommes reconnaissants de l'attention réservée au Championnat d'Europe de l'UEFA, avec la double fréquence proposée de son événement final, mais nous préférons aborder un sujet aussi sensible avec une approche globale plutôt que spéculative », pensent les européens.
 
Déception UEFA
 
L'UEFA est déçue de la méthodologie adoptée, qui a, jusqu'à présent, conduit à la communication et à la promotion ouverte de projets de réforme radicale avant d'avoir eu, avec d'autres parties prenantes, la possibilité de participer à toute réunion de consultation. Il y a de réels dangers associés à ce plan : la dilution de la valeur de l'événement de football N°1 mondial, dont l'occurrence quadriennale lui confère une mystique avec laquelle des générations de fans ont grandi.


 

  


Dans la même rubrique :
< >