Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Exportations aux États-Unis : l’aubergine marocaine pose problème


Rédigé par Myriam Ketfi le Mercredi 28 Avril 2021

Dans le cadre d’un possible partenariat entre les États-Unis et le Maroc, le Service d'inspection sanitaire des animaux et des plantes (APHIS) a fait état, dans un rapport, de risque de ravageurs dans les exportations d’aubergines marocaines.



Exportations aux États-Unis : l’aubergine marocaine pose problème
En 2019, l’agence du département de l'Agriculture des États-Unis a étudié la présence de ravageurs nuisibles venant d'aubergines produites et importées du Maroc. L’agence a alors affirmé que « six espèces présentent un risque pour l'écosystème américain ». En effet, elle fait référence à la mouche méditerranéenne des fruits et cinq espèces de papillons de nuit, qui constitueraient un danger pour les exportations d’aubergines du Royaume.
 
Selon le rapport, sur les 20 menaces détectées, APHIS a estimé que les insectes cités étaient les plus dangereux du fait qu’ils sont difficilement identifiables. De plus, chaque espèce pond des œufs au sein de l’aubergine, ce qui rend le fruit non comestible.
 
Afin de pouvoir exporter au pays de l’oncle Sam, les agriculteurs marocains doivent mettre en place des mesures pour atténuer les risques. L’agence propose notamment de « brosser les aubergines et enlever les feuilles », ce qui entraînerait une réduction des risques. D’après le rapport, l’insecte le plus ravageur serait la mouche méditerranéenne des fruits, elle est capable de détériorer les récoltes en parcourant jusqu’à 20 kilomètres.
 
Pour l’heure, la grande partie des aubergines aux États-Unis proviennent du Mexique, du Honduras et du Canada. Pour sa part, le Maroc exporte ce fruit principalement vers la Mauritanie, l'Espagne et la France pour un total qui a atteint 4010 tonnes en 2020.