Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Évolution de la situation épidémiologique et rôle des étudiants dans la lutte anti-Covid-19


Rédigé par Hajar Lebabi le Samedi 14 Novembre 2020

L'évolution de la situation épidémiologique au Royaume, les efforts déployés par les autorités nationales pour la lutte contre la propagation du virus meurtrier et le rôle des étudiants dans la lutte anti-Covid-19 ont été, vendredi, au menu d’une visioconférence, à laquelle ont participé une panoplie de responsables représentant les secteurs de la santé et de l’éducation et les autorités publiques.



Évolution de la situation épidémiologique et rôle des étudiants dans la lutte anti-Covid-19
Intervenant à l’occasion d’un webinaire sous le thème «Elèves et étudiants: messagers de la lutte anti-Covid», le secrétaire général du ministère de la Santé, Abdelilah Boutaleb a mis en exergue les actions et mesures entreprises par le Royaume, conformément aux hautes instructions royales à même de lutter contre la propagation de la Covid-19. Soulignant notamment la création du comité technique et scientifique consultatif de riposte pour l’infection Covid-19, la réhabilitation des structures hospitalières dédiées à la Covid-19 et la mise en place d’hôpitaux de campagne. L’élaboration d’un plan de communication, ou encore, le développement de partenariats avec le secteur privé.

Boutaleb a déploré l’augmentation constante des nouveaux cas d’infection et l’apparition de clusters épidémiologiques dans les régions de l’Oriental et le nord du Royaume, soulignant à cet égard la fermeture de quelque 279 établissements scolaires au Royaume et la contamination de près de 7.650 personnes dans le secteur de l’éducation.

Abordant l’approvisionnement en produits de santé pour faire face à la Covid-19, le secrétaire général a indiqué que l’approvisionnement en équipements médico-techniques et médico-hospitaliers, en produits pharmaceutiques et en dispositifs médicaux ont nécessité une enveloppe budgétaire totale de plus 1,8 milliards de DH.

Il s’est, par ailleurs, félicité de l’ambition de généralisation de la couverture sanitaire universelle suite au discours Royal, de l’augmentation considérable des budgets alloués à la lutte contre la pandémie et de l’implantation d’un réseau national de sérosurveillance face à l’infection Sars-Cov-2 au sein de 12 régions, notant cependant l’impact négatif de la Covid-19 sur la vie quotidienne publique et l’économie nationale.

Casablanca : la surpopulation comme principal vecteur de propagation

Pour sa part, le secrétaire général de la wilaya de Casablanca-Settat, a relevé que 41% du total des cas positifs sont enregistrés au niveau de cette région, affirmant que l'évolution de la situation épidémiologique dans la région est en grande partie liée à la surpopulation de la ville et à la mobilité des personnes.

A cet effet, le responsable a souligné que la région dispose d’un réseau important de laboratoires privés et publics pour le dépistage de la Covid-19, ajoutant que 64% du volume total des tests ont été effectués au sein de la région au cours des trois derniers mois.

De son côté, le directeur de l’académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Casablanca-Settat Abdelmoumen Talib, a affirmé que l’AREF a mis en place une série de mesure de lutte contre la propagation de la Covid-19 au sein des établissements scolaires, à savoir le respect de la distance de sécurité, l’interdiction des rassemblements à l’entrée des établissements, l’adoption de l’enseignement présentiel par groupes de 20 élèves par classe ainsi que le contrôle des afflux et des déplacements scolaires, en mettant en place des panneaux de signalisation.

De même, Talib n’a pas manqué de mettre en avant l’organisation de plusieurs sessions de formation et de sensibilisation au profit des directeurs d’établissements scolaires publics et privés, indiquant que la cellule médicale régionale de l’académie a élaboré une note renfermant toutes les directives concernant les mesures préventives que l’ensemble du personnel de l’Académie, des centres régionaux, des directions provinciales et des établissements scolaires de la région devrait respecter afin de limiter la propagation du virus.

La cellule médicale, poursuit-il, établit un suivi quotidien de la situation épidémiologique au niveau des directions provinciales et des établissements scolaires de la région.

Par ailleurs, Talib a souligné que la gestion des cas enregistrés au sein des établissements scolaires est assurée par la commission provinciale mixte, composée de représentants des ministères de la santé, de l’intérieur et de l’éducation. Elle prend la décision appropriée concernant la fermeture de l’établissement ou la suspension des cours dans une ou plusieurs classes, selon le cas et ce, conformément aux dispositions de la circulaire du ministère de la santé N°078 du 5 octobre 2020.

Ce webinaire a été organisé, entre autres, à l’initiative de l’association marocaine des sciences médicales (SMSM), du ministère de la santé, de la Fédération nationale de la santé (FNS), de la Wilaya de Casablanca-Settat, du Regroupement interprofessionnel de prévention et de sécurité industrielle (GIPSI), de l'Agence MAP, de l’université Mohammed VI des sciences de la santé de Casablanca, de l’AREF de Casablanca-Settat, de l’Université Hassan II de Casablanca et de l’Université Mundiapolis.