Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Etude : Les Big Data, un outil efficace contre le Coronavirus


Rédigé par A.C le Samedi 18 Juillet 2020

Dans ce contexte de la crise mondiale, les méga données, souvent désignées sous le terme « Big data »,
constituent un outil avancé, efficace et réactif pour alimenter et éclairer la prise de décision.



Etude : Les Big Data, un outil efficace contre le Coronavirus
C’est ce qu’on peut conclure d’une nouvelle étude de la DEPF (Direction des Etudes et de la Prévision Financière) intitulée: « Apports des Big Data pour le suivi de l’activité économique ». Dans le cas de Covid-19, des données importantes ont été accumulées de tous les points de données du monde entier. « La modélisation mathématique a pris ces données et les a utilisées pour identifier les points géographiques critiques de la maladie, créer des modèles de prédiction de décès, fournir des estimations concernant les tests et le besoin de fournitures pour les tests, guider la prise de décision parmi les décideurs politiques, les prestataires de soins de santé et d’autres acteurs clés », explique-t-on. 

Les informations utilisées sont précieuses et les données importantes peuvent sauver des vies, mais elles ne sont pas infaillibles et perdent de leur valeur lorsqu’elles ne sont pas combinées avec le point de vue de la science et avec la réalité sur le terrain, ajoute la même source. Les méga données sont évolutives et peuvent fournir des informations novatrices, en temps réel et plus détaillées pour l’analyse économique et financière. Cependant, les opportunités des Big Data pour chaque pays sont asymétriques et dépendent des caractéristiques du pays et de la disponibilité des systèmes et réseaux générant les Big Data, fait remarquer la DEPF.

Il est souligné, en outre, que les Big Data sont extrêmement utiles et leur succès ne réside pas dans la mise en œuvre d’une technologie particulière, mais dans la création d’un environnement de personnes et de processus qui exploitent les innovations des Big Data. Autre conclusion de l’étude: la coopération statistique internationale est essentielle pour surmonter les défis liés aux Big Data et pour établir des partenariats durables entre les agences statistiques nationales et internationales, les utilisateurs et les propriétaires de données. 

En outre, l’utilisation croissante des mégas données dans différents pays montre la valeur de la coopération internationale et de l’apprentissage des autres. Ainsi, et au-delà des défis de l’utilisation de ces Big Data, la communauté statistique internationale devrait travailler mutuellement sur de nouvelles normes pour les statistiques officielles.

Enfin, les Big Data est un complément de statistiques publiques plutôt que substitution. Toutefois, des règles de contrôle sont indispensables concernant la qualité des données, la rigueur statistique et la protection des informations personnelles.
A. C