L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



International

Etats-Unis / Joe Biden : un mandat qui capote


Rédigé par La rédaction le Mardi 21 Décembre 2021

Paralysé par le veto du sénateur démocrate à ses gigantesques réformes environnementales et sociales
et impuissant face à la flambée de Covid-19, Joe Biden voit son mandat craquer de partout.



Etats-Unis / Joe Biden : un mandat qui capote
La Maison Blanche se heurte au veto du sénateur centriste sur la gigantesque enveloppe de dépenses pour le climat et le social, et Joe Biden devait s’exprimer sur la menace du variant Omicron mardi. Vents contraires sur la Maison Blanche. Paralysé par le veto d’un unique sénateur à ses gigantesques réformes environnementales et sociales, impuissant face à la flambée de Covid-19, Joe Biden voyait lundi sa présidence attaquée de tous les côtés.

De retour à la Maison Blanche après un week-end en famille, le président démocrate, porteur d’un épais masque noir, s’est dirigé vers le Bureau ovale sans adresser un mot ni un regard aux journalistes qui l’attendaient à sa descente d’hélicoptère.

Son agenda public prévoit qu’il s’exprime seulement mardi, en début d’après-midi, à propos de la vague du variant Omicron qui déferle sur les Etats-Unis, avec son lot d’annulations de spectacles et rencontres sportives, de files interminables devant les centres de dépistage, et d’écoles qui ferment au moins temporairement. Joe Biden « n’annoncera pas le confinement » du pays, a dit lundi sa porte-parole Jen Psaki, mais prendra des « mesures » pour encourager la vaccination et améliorer le dépistage.

Le président démocrate, élu en grande partie sur la promesse de mettre fin à une pandémie qui a tué à ce jour plus de 800.000 personnes aux Etats-Unis, semble pourtant bien impuissant face à cette nouvelle vague. Il ne dispose pas, au niveau fédéral, de beaucoup de leviers. Et les quelques mesures contraignantes qu’il a prises, notamment la vaccination dans les grandes entreprises, butent sur des procédures judiciaires, en plus d’alimenter les discours de l’opposition républicaine sur une atteinte aux libertés individuelles.

Un coup fatal à une réforme gigantesque

Cette impression d’un président déjà paralysé, même pas un an après son investiture, est encore renforcée par son impuissance face au sénateur d’un Etat rural de 1,7 million d’habitants. Joe Manchin, sénateur de Virginie-Occidentale, a fait savoir dimanche qu’il ne donnerait pas sa voix, décisive, au plan « Build Back Better » de Joe Biden. Il s’agit de 1.750 milliards de dollars de dépenses devant faire triompher l’Amérique face au changement climatique et à la concurrence de la Chine.

C’est un coup presque fatal pour ce projet législatif qui promettait de transformer en profondeur les rouages économiques et sociaux des Etats-Unis, tout en permettant à la première puissance mondiale de tenir ses objectifs climatiques. « Le combat pour Build Back Better est trop important pour l’abandonner, nous trouverons un moyen d’avancer l’année prochaine », a dit la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki lundi, sans donner plus de détails. Elle a toutefois laissé entendre que le président de 79 ans pourrait user de son pouvoir réglementaire, faute de grand texte législatif.

Mais que pourra-t-il bien rester du projet le plus important de la présidence Biden sans la voix de Joe Manchin ? L’élu a répété lundi qu’il ne voterait pas en faveur de ces « réformes très, très ambitieuses » visant à baisser le coût de la garde d’enfants ou des médicaments, à soutenir le pouvoir d’achat des ménages ou à encourager l’achat de voitures électriques.



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 5 Octobre 2022 - 17:07 L’Europe affiche son soutien aux Iranien(ne)s







🔴 Top News










 
Other