L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





International

Etats-Unis : Froid, neige et blizzard font au moins 22 morts


Rédigé par L'Opinion Lundi 26 Décembre 2022

Triste Noël pour les Américains. Une tempête hivernale, charriant des vents glacés et balayant le centre et l'est des Etats-Unis depuis des jours, a fait plus d'une vingtaine de morts et laissé des dizaines de milliers sans électricité.



Etats-Unis : Froid, neige et blizzard font au moins 22 morts
Le comté d'Erie, situé dans l'Etat de New York, a été particulièrement touché par la tempête, qui a causé la mort d’au moins sept personnes, a déclaré dimanche Mark Poloncarz, responsable pour ce comté, lors d'une conférence de presse. Certaines ont été retrouvées dans des voitures et d'autres dans la rue au milieu de la neige. "C'est horrible, c'est une catastrophe majeure", a-t-il dit.

Depuis mercredi soir, les Etats-Unis sont frappés par cette tempête d'une rare intensité, dont les vents polaires ont provoqué d'importantes chutes de neige, notamment dans la région des Grands lacs.

Les autorités américaines ont confirmé au moins 22 morts liés à ces conditions météo extrêmes à travers huit Etats. Une partie de ces décès est survenue sur les routes, devenues très dangereuses à cause du verglas et d'un manque de visibilité.

Selon Poloncarz, d'autres décès pourraient être comptabilisés dans le comté d'Erie, qui comprend la ville de Buffalo, située à la frontière avec le Canada.

"Il y a des personnes coincées dans leur voiture depuis plus de deux jours et d'autres dans des maisons où les températures sont frigorifiques", a-t-il averti. "Ce n'est pas le Noël qu'on voulait".

Entre 30 et 60 cm de neige devaient encore tomber jusque dans la nuit, d'après le dernier bulletin du service météorologique américain (NWS).
 
200.000 foyers sans courant
 
Une interdiction de se déplacer avait été prononcée dans cette région vendredi mais des centaines de personnes se sont malgré tout retrouvées bloquées dans leur véhicule.

La gouverneure Kathy Hochul a déployé la Garde nationale pour les secourir, les services de secours locaux étant quasiment paralysés.

L'électricité ne sera par ailleurs pas complètement rétablie dans la ville de Buffalo avant lundi, a prévenu Mark Poloncarz, appelant les habitants à ne pas sortir de chez eux, les routes restant impraticables.

"Les vents sont tellement forts" que la neige forme comme des "dunes de sable", c'est "dingue", a décrit samedi auprès l'AFP Ali Lawson, 34 ans, qui vit à Buffalo depuis huit ans.

"Hier soir, on ne pouvait pas voir au-delà de notre porche", et les chasse-neige ne peuvent même pas sortir déblayer les routes, a-t-elle raconté.

Au total, plus de 200.000 foyers étaient sans courant dimanche matin sur la côte est, selon le site Poweroutage.us, notamment dans le Maine et l'Etat de New York.

Vendredi, à cause du vent, la température ressentie est descendue jusqu'à -46°C dans certains endroits du Dakota du Sud, selon le NWS, qui a toutefois annoncé que les températures devraient revenir "aux normales saisonnières d'ici le milieu de semaine prochaine".

Le trafic aérien s'améliorait lui progressivement avec près de 1.500 vols annulés dimanche, contre plus de 3.400 la veille, selon le site de suivi Flightaware.com.
 
Ouverture de refuges pour accueillir les sinistrés

 
"Les perturbations les plus extrêmes sont derrière nous", a ainsi indiqué samedi le ministre des Transports américain Pete Buttigieg sur Twitter.

Un peu partout dans les villes américaines, comme à Denver ou Chicago, des refuges ont été ouverts pour accueillir les personnes dans le besoin pour leur permettre de se réchauffer et les protéger des risques d'hypothermie.

A El Paso, au Texas, des migrants désespérés venus du Mexique se sont blottis pour se réchauffer dans des églises, des écoles et un centre civique, a expliqué à l'AFP Rosa Falcon, une enseignante et bénévole.

Mais certains ont choisi de rester dehors par des températures glaciales parce qu'ils craignaient d'attirer l'attention des autorités d'immigration, a-t-elle ajouté.

La tempête a aussi affecté le Canada où plus de 200.000 personnes sont également privées d'électricité, notamment en Ontario et au Québec.

Tous les trains de Toronto à Ottawa et à Montréal ont par ailleurs été suspendus le jour de Noël à la suite du déraillement d'un train, selon le service de transport ferroviaire canadien.



Une facture lourde pour l’Etat fédéral
 
La tempête a paralysé ces derniers jours une partie des Etats-Unis, privant plusieurs millions d'Américains d'électricité ces derniers jours (encore 250.000 foyers étaient privés d'électricité samedi soir) et provoqué l'annulation de nombreux vols dans le pays. Le ministre des Transports américain Pete Buttigieg parlait de 5.500 vols annulés, pour la journée de vendredi soit 20% du trafic aérien.

Samedi le site spécialisé Flightaware.com indiquait que plus de 2.800 vols avaient été annulés samedi et 6.600 autres retardés.

Des dommages qui vont obligatoirement coûter cher à l'État américain. Selon Jonathan Porter, météorologue en chef chez AccuWeather, le coût de cette tempête - causée par un puissant conflit entre deux masses d'air, une très froide en provenance de l'Arctique et l'autre tropicale venue du golfe du Mexique - se chiffrerait en « milliards de dollars ». « Nous allons parler de toutes ces annulations et de tous ces retards, et penser à tout l'impact que cela va avoir, en particulier sur la livraison des colis de Noël sur le dernier kilomètre », a-t-il précisé à Yahoo Finance.

Le Service météorologique national américain (NWS) a prévenu que la tempête devait se poursuivre dimanche, avant une « lente modération des températures jusqu'à lundi ».
 



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Janvier 2023 - 15:06 Syrie : L'ONU tire la sonnette d’alarme

Jeudi 26 Janvier 2023 - 10:40 Guerre en Ukraine : Kiev obtient enfin ses chars







🔴 Top News