L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Envois de fonds : Les expéditeurs africains optent pour les canaux numériques


Rédigé par L'Opinion Lundi 27 Mars 2023



Près de 60% des Africains installés à l’étranger optent exclusivement pour des canaux numériques pour envoyer des fonds vers leurs pays d’origine. C’est ce qui ressort d’un rapport publié récemment par le géant américain des transferts d'argent transfrontaliers Western Union.
 
Ce document, intitulé « Global Money Transfer Index : uncovering consumer expectations of the remittance industry/ The Africa Series », a été basé sur une enquête réalisée auprès de 30.600 consommateurs  (expéditeurs de fonds et destinataires) âgés de plus de 18 ans dans vingt pays d’Afrique, du Moyen-Orient et d'Asie-Pacifique.
 
Il intervient au moment où le marché des transferts de fonds transfrontaliers s’est beaucoup développé sous l’effet des offres innovantes des fintechs, des néobanques et des opérateurs de téléphonie mobile pour envoyer de l’argent à leurs proches. 
 
Ainsi en Afrique, l’enquête réalisée entre le 31 octobre 2022 et le 10 janvier 2023 auprès de plusieurs milliers de consommateurs couvre les cinq marchés clés de l’industrie des transferts de fonds, en l’occurrence le Nigeria, le Kenya, l’Afrique du Sud, le Maroc et le Sénégal.
Réunis, ces pays africains ont reçu plus de 40 milliards de dollars de remises migratoires en 2021, selon les estimations de la Banque mondiale.
 
La proportion de travailleurs installés à l’étranger qui choisissent les canaux numériques comme moyen exclusif de transferts de fonds aux membres de leurs familles est particulièrement élevée auprès des émigrés sud-africains (64%) et nigérians (63%).
 
Quelque 84% des expéditeurs originaires des cinq pays africains étudiés souhaitent d’autre part bénéficier d’un service qui leur permettrait de suivre les fluctuations des taux de change et des cours des devises en temps réel pour mieux planifier les transferts de fonds vers leurs pays d’origine.
 
Du côté des destinataires, 57% affirment qu’ils reçoivent des fonds envoyés par leurs proches émigrés via des canaux numériques. Dans le même temps, 78% de ces destinataires indiquent qu’ils préféreraient que l'argent leur soit envoyé directement sur une carte de paiement ou un portefeuille électronique qui ne nécessite pas l’ouverture d’un compte bancaire, alors que 90% d’entre eux souhaitent avoir la possibilité d’encaisser les fonds dans différentes devises.








🔴 Top News