Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Entrepreneuriat : Un groupe de lycéens remporte la compétition de Tamkeen Initiative


Rédigé par Soukaïna GUEDIRA le Mardi 12 Janvier 2021

120 lycéens ont participé à la 7ème édition de la compétition nationale du programme Tamkeen Initiative. Sur une vingtaine d’idées de projet, c’est « Médiactivités » qui a remporté la finale de cette édition qui s’est tenue le samedi 9 Janvier.



Organisée par le Centre Marocain pour l’Innovation et l’Entrepreneuriat Social (MCISE) en partenariat avec BIC Foundation, la cérémonie qui a annoncé les gagnants de Tamkeen Initiative a eu lieu au Centre Universitaire de l’Entrepreneuriat de l’Université Mohammed V et sur Facebook live. 

C’est le projet « Mediactivités », mené par plusieurs jeunes lycéens, dont Zineb El Bouzkraoui, Sami Berrada, Imran Aki et Najwa Samour, qui a remporté le Prix cette année (suivi du projet « Ana » à la 2ème place, et « My labo » à la 3ème ). 

Le projet « Médiactivités » est une plateforme numérique qui joue le rôle de médiateur entre les élèves et les centres qui organisent des formations pour les apprenants.

Salim Kacha, marketing manager de BIC North Africa et aussi membre du jury cette année, explique que le niveau était très élevé lors de cette édition et qu’il y a eu beaucoup de difficultés à départager tous les projets.

« Pour nous, tous les projets sont gagnants, on a eu un choix difficile pour les départager sur des critères tels que la faisabilité, l’impact social et l’innovation. 

Sur les 7 projets qui ont participé à Tamkeen, « Médiactivités » a obtenu la première place puisque c’est le projet qui, à nos yeux, a été le plus impactant et le plus à même de répondre aux différents objectifs et critères d’évaluation ».

Une compétition dans le contexte Covid-19
La compétition de cette année était cependant quelque peu différente à cause de la pandémie. Le panel de cette édition était d’ailleurs sous le thème : « Challenges de l’éducation à l’ère de la pandémie ». Adnane Addioui, président du MCISE, explique en quoi cette année a été différente : « La philosophie du programme est d’améliorer le système éducatif au Maroc. La pandémie nous a montré qu’il faut travailler encore plus et trouver des solutions pour améliorer leur contexte. 

C’était une année difficile, nous souhaitions avoir 2000 jeunes participants à Tamkeen, mais nous n’en avons eu que 120, car, malheureusement, tout le monde n’a pas un accès à Internet, et les écoles sont fermées… » avant d’ajouter que l’accès à Internet devrait être un « droit humain fondamental et basique ».

Le programme Tamkeen Initiative continuera d’œuvrer à transformer les lycées du Royaume en hub d’innovation sociale et améliorer leurs conditions grâce à des formations et en accompagnant les lycéens et les enseignants à développer des projets d’entrepreneuriat social.

MCISE : soft skills et entrepreneuriat comme cheval de bataille
Fondé en 2012, le Centre Marocain pour l’Innovation et l’Entrepreneuriat Social (MCISE) vise à inculquer les valeurs de l’entreprenariat aux jeunes étudiants marocains. Une ambition qui passe par la sensibilisation aux besoins des recruteurs et aux recours à l’innovation. Caravane, workshop, formations…, l’association ne lésine pas sur les moyens pour sensibiliser les étudiants et demandeurs d’emplois sur la nécessité de renforcer leurs soft skills et du recours massif à l’innovation. La thématique des start-up représente également un cheval de bataille du MCISE qui propose également des mécanismes d’accompagnement à ses microstructures. Pour y arriver, MCISE multiplie les partenariats avec des grands groupes marocains, des ministères et des associations agissant dont les périmètres d’action se rejoignent.
Soukaïna GUEDIRA