Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Enquête BAM : Les industriels s’accrochent à leur optimisme et sont prêts à investir


Rédigé par Safaa KSAANI le Mardi 4 Janvier 2022

Optimistes, les industriels prévoient d’accroître leurs investissements cette année, contrairement à la position qui était encore la leur à l’automne, selon Bank Al-Maghrib.



Enquête BAM : Les industriels s’accrochent à leur optimisme et sont prêts à investir
Les résultats de l’enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib au titre du mois de novembre dernier indiquent une amélioration, d’un mois à l’autre, de l’activité. De quoi rendre les industriels optimistes, malgré la vague Omicron. Ils anticipent une hausse des ventes pour les trois prochains mois, d’après les résultats de l’enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib (BAM), dont les données ont été collectées entre le 1er et le 29 décembre 2021 avec un taux de réponse de 66%.

Ainsi, la production aurait progressé et le Taux d’Utilisation des Capacités de production (TUC) se serait situé à 73% après 72% le mois précédent. De même, les ventes auraient augmenté, alors que les commandes auraient stagné, avec des carnets qui se seraient situés à un niveau inférieur à la normale, dévoile l’Institution.

Par branche, la production aurait connu une hausse dans la “chimie et parachimie”, dans la “mécanique et métallurgie” et dans l’”électrique et électronique” et une stagnation dans l’”agro-alimentaire” et dans le “textile et cuir”. Pour ce qui est des ventes, elles auraient enregistré un accroissement dans la “mécanique et métallurgie”, la “chimie et parachimie” et dans l’”électrique et électronique”, une stagnation dans l’“agro-alimentaire” et une baisse dans le “textile et cuir”.

S’agissant des commandes, elles auraient marqué une hausse dans la “mécanique et métallurgie” et dans l’“électrique et électronique”, une stagnation dans le “textile et cuir” et un repli dans l’“agro-alimentaire”.

Entre doutes et certitudes

Pour les trois prochains mois, les entreprises s’attendent à une stagnation de la production et à une hausse des ventes. Toutefois, 24% d’entre elles déclarent ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et 36% pour ce qui est des ventes. Pour ce qui est des carnets de commandes, ils se seraient établis à des niveaux inférieurs à la normale dans toutes les branches d’activité à l’exception de l’“électrique et électronique” où ils se seraient situés à un niveau supérieur à la normale.

En novembre 2021, la production et les ventes de la branche “agro-alimentaire” auraient stagné et le TUC se serait situé à 70%. S’agissant des commandes, elles auraient reculé avec un carnet qui se serait situé à un niveau inférieur à la normale. Pour les trois prochains mois, 42% des entreprises déclarent ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et des ventes. En novembre, la production dans la “chimie et parachimie” aurait progressé avec un TUC qui se serait établi à 75%. De même, les ventes auraient enregistré une hausse aussi bien sur le marché local qu’étranger.

En revanche, les commandes se seraient repliées, avec un carnet qui se serait situé à un niveau inférieur à la normale. Pour les trois mois à venir, les patrons anticipent une hausse de la production et des ventes. Cependant, près d’une entreprise sur cinq déclare un manque de visibilité quant à leur évolution future. La production de la branche “mécanique et métallurgie” aurait, quant à elle, affiché une amélioration, d’un mois à l’autre, avec un TUC qui se serait situé à 73%. De même, les ventes auraient connu une hausse en lien avec l’accroissement des expéditions à l’étranger. Les ventes sur le marché local ayant, en revanche, reculé.

Aussi, les commandes auraient augmenté, avec un carnet qui se serait établi à un niveau inférieur à la normale. Pour les trois prochains mois, les industriels de la branche anticipent un recul de la production. BAM souligne toutefois l’incertitude liée à l’évolution des ventes futures de cette branche de l’industrie nationale.

Les industries électriques et électroniques ne prêtent pas à l’optimisme

Dans la branche “électrique et électronique”, la production aurait connu une hausse et le TUC se serait situé à 81%. De même, les ventes auraient enregistré un accroissement tant sur le marché local qu’étranger. Aussi, les commandes auraient augmenté, avec un carnet qui se serait situé à un niveau supérieur à la normale, a annoncé Bank Al-Maghrib d’après les données collectées entre le 1er et le 29 décembre dernier.

En dépit de cette hausse, les patrons anticipent une baisse de la production et des ventes pour les trois prochains mois. Cependant, 27% des entreprises déclarent ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et 36% pour ce qui est des ventes.

Les industries textile et cuir malchanceuses

La production de la branche « textile et cuir » aurait connu une stagnation en novembre, recouvrant une hausse dans l’« industrie textile » et dans l’« industrie du cuir et de la chaussure » et une baisse dans l’« industrie de l’habillement et des fourrures ».

Dans ces conditions, le TUC se serait établi à 67%. Pour ce qui est des ventes, elles auraient accusé une diminution, recouvrant un recul des expéditions à l’étranger et une hausse des ventes sur le marché local. Par sous-branche, les ventes auraient enregistré un repli dans l’« industrie de l’habillement et des fourrures », une stagnation dans l’« industrie textile » et une augmentation dans l’« industrie du cuir et de la chaussure ».

S’agissant des commandes, elles auraient stagné avec des carnets qui se seraient situés à un niveau inférieur à la normale. Pour les trois prochains mois, les chefs d’entreprises s’attendent à une amélioration de la production et des ventes. Toutefois, plus du tiers des industriels interrogés n’a pas de visibilité quant à leur évolution future. En attendant, le retour à la trajectoire de croissance d’avant-crise sera indéniablement porté par une consommation plus soutenue et locale.



Safaa KSAANI

L'info...Graphie

Enquête BAM : Les industriels s’accrochent à leur optimisme et sont prêts à investir