Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

En pleine crise diplomatique, l’armée espagnole renforce ses capacités dans les présides


Rédigé par S.A le Vendredi 4 Juin 2021

C’est sur un ton martial que les forces armées espagnoles ont annoncé le projet de renforcement des moyens de communications dans les ïlots et rochers toujours sous occupation en territoire marocain. Une attitude qui risque d'aggraver davantage la crise entre Rabat et Madrid.



La crise entre Rabat et Madrid connaît un nouveau débordement dans le domaine militaire. Après l’épisode de l’Armada sur Twitter, l’armée espagnole vient de médiatiser l’ouverture d’un marché pour équiper les enclaves et îlots qu’elle occupe encore tout au long de la côte méditerranéenne, d’antennes de télécommunications. Celle-ci indique que cette initiative est de mise « pour éviter un problème de contrôle du territoire ».

Un appel d'offres modeste

Un marché dont la valeur maximale est de 130.000 euros soit un peu plus de 1,3 million de DH, pour l’installation de trois mâts d’antennes et de trois cabanes pour abriter les équipements techniques. Bien qu’au niveau stratégique, cette annonce ne représente pas un changement considérable dans le rapport de force ou les capacités militaires de ses forces « d’occupation ou coloniales », ce qui interpelle reste les éléments de langage utilisés par l’armée espagnole.

« Renforcement de la souveraineté nationale dans les enclaves en Afrique du Nord », « une mauvaise communication dans cette zone équivaut à mettre en danger la souveraineté sur ses territoires », « la non installation de ses tours devraient déboucher sur des problèmes en termes de contrôles de ses territoires », des déclarations martiales en pleine crise diplomatiques qui interrogent à plusieurs titres sur les intentions réelles de Madrid.

Double discours 

Là où plusieurs membres du gouvernement Sanchez ont souligné récemment leur confiance dans la « haute diplomatie » pour revenir à la normalité avec le Maroc, les autorités militaires ont rompu avec leur devoir de réserve, en adressant à quelques jours d’intervalles deux messages, synonymes d'avertissement à peine voilé, au Royaume, démontrant une fois de plus le double discours des autorités espagnoles. Sur le terrain, ses fameuses antennes seront installées sur les îlots Nekkours, Jaafarines et le rocher de Badis, des territoires occupés qui abritent des garnisons espagnoles.

L’îlot Nekkour abrite ainsi un contingent de trente soldats du Régiment mixte d’artillerie N°32, les îles Jaafarines sont pour leur part occupées par une section d’une trentaine de militaires du Tercio Gran Capitan du régiment de la Legion, le rocher de Badis, est quant à lui occupé par une section (30 soldats) du corps n° 52 des Regulares de Melilia (héritiers des corps coloniaux qui n’existent encore qu’à Sebta et Melilia). 

Ces contingents disposent, par ailleurs, d’un soutien continu et quasi-quotidien de navires de l’Armada et d’hélicoptères de l’armée de terre. En témoigne, la fameuse vidéo postée par la marine espagnole d’un ravitaillement aéroporté de l’îlot Nekkour. L’ensemble de ses garnisons connaissent une rotation entre 1 et 2 mois.