Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Eliminatoires CAN-2022 (6è journée/Groupe E) / Maroc-Burundi (1-0) : Une victoire inquiétante !


Rédigé par A.KITABRI le Mercredi 31 Mars 2021



 Une revanche à prendre sur soi-même
 
L'équipe nationale avait une revanche à prendre sur elle-même après la déception face à la Mauritanie. Les critiques ont fusé de partout.  Après le sifflet final, il est sûr et certain qu'elles reprendront. La matière est abondante.
 
Une formation remaniée avec Hakimi à son poste habituel
 
Une formation très remaniée avec notamment la position avancée d'Achraf Hakimi, son poste idéal et préféré et l'intégration d'Aguerd, Chakla, Taârabet  et Mhamedi , Vahid a fait tourner son équipe.
 
Les Burundais engagés et très agressifs !
 
 Ils ont pris des risques, fait du pressing haut pour empêcher les Marocains de développer leur jeu. Au fil des minutes, ils prenaient confiance. Ils étaient très agressifs et très engagés physiquement.
 
 
Un but pour dissiper le doute !
 
On attendait le but pour dissiper le doute et rassurer. Le bloc montait d'avantage  pour  plus de pression. Quelques occasions se sont créées. Les plus nettes : le tir cadré sur coup franc  dégagé en corner et le poteau de Hakimi.
 
Haddadi récompensé !
 
A la  44ème minute, sur une  belle remise de  Taârabet, meilleur joueur sur le terrain,  Munir Haddadi a marqué son premier but sous le maillot national.
 
La classe de Taârabet
 
Taârabet a joué le jeu. Il a cherché le ballon, a fait une course balle au pied, puis a remis à Haddadi qui du pied droit a placé le ballon au fond des filets. Une belle remise et une belle finition. Un beau but. Un but au moment opportun, juste avant le retour aux vestiaires.
 
Manque d'automatismes !
 
Les Marocains ont commencé timidement, ils sont montés en puissance au fil des minutes. Ils ont pressé mais il y avait un manque d'automatismes et beaucoup de déchets surtout du côté de Barkouk. Le rythme a beaucoup baissé après la pause.
 
Baisse du rythme
 
Dès le début de la deuxième mi-temps, le rythme a beaucoup baissé. Individuellement des joueurs ont marqué  des points mais collectivement le Maroc n'y était pas. Il fallait du sang neuf. Vahid a vu les choses autrement.
A partir de la 73ème minute, quelques mouvements combinés mais sans percussion et sans finition. Seules les 5 dernières minutes ont vu le  rythme monter  sans effet.
 
Le collectif encore inquiétant
 
On attendait beaucoup de choses. On a encore été déçu.  C'est mieux que face à la Mauritanie.  Des satisfactions individuelles  mais le collectif  inquiète.