L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Elections : Nizar Baraka plaide la cause des MRE et expose les axes du programme istiqlalien


Rédigé par Achraf EL OUAD le Mardi 17 Août 2021

Considérés comme la 13ème région du Royaume, les MRE gagnent du terrain dans le programme électoral du Parti de l’Istiqlal. Le Secrétaire Général du parti fustige l’exclusion de cette catégorie de citoyens de l’activité politique nationale et dévoile, lors d’un entretien, les principaux axes du programme électoral istiqlalien.



Elections : Nizar Baraka plaide la cause des MRE et expose les axes du programme istiqlalien
Intervenant à l’émission ‘’Affaires diasporiques’’ (Qadaya aljaliya) diffusée sur les antennes de Awacer TV, le Secrétaire Général du Parti de l’Istiqlal, Nizar Baraka, a mis l’accent sur le rôle primordial que jouent les MRE dans le développement économique du Maroc, son intégrité territoriale et son rayonnement à l’étranger. Une place prestigieuse qui, malheureusement, leur est refusée quand il s’agit de leur participation politique, notamment de leur droit légitime au vote.

M. Baraka, ancien MRE, a profité de son expérience, ayant vu de près les sentiments d’appartenance et d’amour qu’éprouvent ces Marocains envers leur mère-patrie, et les problèmes et difficultés qu’ils rencontrent en dehors de leur pays.

«Le Maroc est tenu de renforcer sa relation avec ses MRE, ils sont des ambassadeurs du pays à l’étranger», a souligné le patron de l’Istiqlal, ajoutant que «le parti a toujours veillé sur le bien-être des Marocains du monde à travers une collaboration effective avec des partis politiques en Europe, en Asie et en Amérique visant la résolution de certains problèmes de nos citoyens. Concrètement, nous avons plaidé pour mettre fin au différend relatif au permis de conduire en Espagne, pour la création d’espaces culturels dédiés aux Marocains, et pour le règlement de leur situation fiscale».

S’agissant du lien entre le Maroc et sa diaspora, les aspects culturel et spirituel sont à ne pas négliger. La culture était, est et sera toujours parmi les préoccupations majeures du parti. En fait, le Royaume est tenu d’élaborer « une nouvelle approche dans sa relation avec les MRE, la communication, la culture et l’éducation devraient être améliorées, sans oublier l’atout technologique, notamment les réseaux sociaux qui constituent une tribune susceptible de faire découvrir les cas de succès de ces MRE à l’étranger », a déclaré Baraka.

De plus, ces citoyens ont fait preuve, pendant la crise actuelle du Covid-19, d’une grande solidarité et d’un attachement singulier à leurs racines à travers les transferts de fonds qu’ils ont effectués. Ces actes ne peuvent que renforcer le lien entre la mère-patrie et ses ressortissants fiers de la force régionale en développement que le Royaume a pu acquérir durant les 20 dernières années et la grande stabilité dont il jouit.

Interrogé sur les mesures prises par le parti concernant la participation des MRE aux élections, Baraka a expliqué que «l’Istiqlal ne cesse d’élargir le champ dédié aux MRE en son sein, en proposant des politiques publiques en leur faveur, en implantant ses filiales dans diverses régions du monde et en organisant des séminaires et conférences en ligne traitant de leurs problèmes ». Il a enchaîné : « Ils nous ont aidé à établir notre programme électoral, ils ont également participé à l’élaboration de plusieurs propositions susceptibles de sortir notre pays de la crise».

En fait, l’Istiqlal a toujours plaidé pour une représentativité des MRE, le parti de la Balance est le seul parti politique ayant proposé une modification de loi au profit de sa diaspora, proposition qui a été malheureusement rejetée par les autres partis.

Cependant, après le 17ème congrès, les MRE se sont de plus en plus intéressés à la vie politique nationale, surtout au Parti de l’Istiqlal qui les a sans cesse défendus et soutenus. Certains d’entre eux ont rejoint le parti, d’autres regagneront le Maroc afin de voter pour la Balance. ‘’L’équité maintenant’’ est le slogan choisi par l’Istiqlal pour sa campagne électorale. Il est temps, selon le chef du parti, que les Marocains, y compris les MRE, aient une vie décente.

S’agissant de l’emploi, l’Istiqlal a élaboré un programme à 3 axes principaux. D’abord l’accompagnement des petites et moyennes entreprises en matière d’expertise et de financement. A cet effet, Baraka appelle les Centres Régionaux d’Investissement à «apporter un soutien juridique, technique et promotionnel auxdites entreprises afin de garantir leur continuité tout en favorisant l’entreprise locale».

Les deuxième et troisième axes consistent en la création d’opportunités de stage afin de permettre aux jeunes d’intégrer d’une manière plus fluide le marché du travail, et la mise en place d’une collaboration régionale entre les Offices de formation professionnelle et de promotion du travail.

M. Baraka n’a pas manqué de parler d’un autre secteur indispensable au développement attendu dans notre pays : la santé. Dans ce sens, il a souligné que «SM le Roi Mohammed VI a généralisé la couverture médicale sur l’ensemble des citoyens, maintenant il faut que tous les Marocains puissent en profiter et bénéficier des soins médicaux nécessaires». De plus, il serait très important, selon Baraka, de consolider le secteur public à travers un financement prévu de 5 milliards de dirhams.

Pour l’éducation, l’Istiqlal adopte une perspective autodidacte où l’élève doit passer de la phase d’un consommateur du savoir à celle d’un créateur ou, à la rigueur, collaborateur dans la création de ce savoir.

L’outil numérique est également à ne pas négliger dans l’approche istiqlalienne de l’éducation qui préconise l’enseignement de valeurs et de principes susceptibles de produire de bons citoyens. Par ailleurs, le patron istiqlalien a insisté sur l’importance d’assurer une formation continue aux enseignants et a affirmé que le parti possède une vision claire pour mettre fin au problème des professeurs contractuels.

Au terme de son entretien, la question des impôts a été évoquée. Nizar Baraka a précisé que «Dans notre programme, nous allons réduire la taxe sur le revenu, exonérer des taxes les citoyens aux salaires inférieurs à 4000 Dh, et effectuer une réduction de 500 Dh sur les frais de scolarisation de chaque élève marocain dans les écoles privées».
 
Achraf EL OUAD








🔴 Top News










 
Other