Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Eléctions 2021 : Nizar Baraka dépose sa candidature dans la circonscription de Larache


Rédigé par S.K. le Mercredi 18 Août 2021

​Le chef du Parti de la Balance annonce avoir déposé officiellement sa candidature aux législatives du 8 septembre, au niveau de la circonscription de Larache.



Eléctions 2021 : Nizar Baraka dépose sa candidature dans la circonscription de Larache
Le dépôt des dossiers de candidature au titre des élections législatives, communales et régionales a déjà commencé ce lundi 16 août et se terminera ce vendredi même. A cette occasion, Nizar Baraka, chef de file de l’Istiqlal, s'est présenté aujourd'hui dans la circonscription de Larache.

Interrogé précédemment par nos confrères de médias 24 sur les raisons derrière le choix de cette circonscription, Baraka a expliqué qu'il est lui même originaire de Moulay Abdeslam Ben Mchich, qui fait partie de la circonscription de Larache. « Pour la famille El Fassi, il faut se rappeler du rôle essentiel qu’a joué Abou Mahassine El Fassi Fihri, dans la bataille de Oued El Makhazine, qui s’est déroulée près de Ksar El-Kébir. Les habitants se souviennent aussi du bilan positif de Abbas El Fassi dans cette circonscription. Nous entretenons, donc, un attachement familial et historique avec ce territoire », a déclaré le SG du parti.

Cela dit, Nizar Baraka a indiqué sur son compte Facebook officiel que l'objectif du parti de l'Istiqlal est de « faire bénéficier la ville et ses habitants des retombées du développement de la région du Nord et de promouvoir l'égalité et l'accès au travail ». 

Il importe de noter dans ce sens, qu'en matière d'amélioration de l’emploi, l’Istiqlal a élaboré un programme à 3 axes principaux. D’abord l’accompagnement des petites et moyennes entreprises en matière d’expertise et de financement. A cet effet, Baraka appelle les Centres Régionaux d’Investissement à «apporter un soutien juridique, technique et promotionnel auxdites entreprises afin de garantir leur continuité tout en favorisant l’entreprise locale». Les deuxième et troisième axes consistent en la création d’opportunités de stage afin de permettre aux jeunes d’intégrer d’une manière plus fluide le marché du travail, et la mise en place d’une collaboration régionale entre les Offices de formation professionnelle et de promotion du travail.

Toujours en matière d'emploi, Nizar Baraka préconise un nouveau concept de préférence nationale, privilégieant l’entreprise qui crée le plus d’emplois au Maroc «et qui a un contenu en devises le plus faible, qu’elle soit marocaine ou étrangère, à condition qu’elle soit installée au Maroc». Un modèle qui favorisera indirectement la création d’emplois et de valeur ajoutée au Maroc.