Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

El Guerrab interpelle l'AEFE sur les dysfonctionnements des écoles françaises


Rédigé par Anass Machloukh le Mercredi 30 Septembre 2020

Le député français M'jid El Guerrab a adressé un courrier à l’Agence de l’Enseignement Francais à l’Etranger (AFEE), les appelant à remédier aux multiples dysfonctionnements que connaissent les écoles relevant de la Mission française au Maroc.



El Guerrab interpelle l'AEFE sur les dysfonctionnements des écoles françaises
Le député de la 9ème circonscription des français établis hors de France dans l’Assemblée nationale M’jid El Guerrab a épinglé l’Agence de l’Enseignement Français à l’Etranger sur les failles que connaissent certaines écoles durant la période de la rentrée scolaire. En effet, Il n’a pas fallu beaucoup de temps pour que la situation dégénère dans certaines écoles françaises qui ont fermé leurs portes suite à l’apparition de cas de contaminations. Tel est le cas du lycée Descartes de Rabat, qui, une semaine après la rentrée, a été forcé de suspendre les cours en présentiel suite à la détection de nombreux cas de contaminations au Covid-19 parmi son corps professoral.

Le député a ainsi, envoyé un courrier à la direction de l’Agence, faisant part de son inquiétude vis-à-vis des dysfonctionnements qui touchent la continuité pédagogique dans les établissements français et notamment au niveau du Lycée Descartes dont les parents d’élèves sont exaspérés de l’inconstance de l’enseignement à distance surtout après sa mise en quatorzaine, suite à la détection des cas de contaminations au covid-19. 

Juste après la reprise des cours par système d’alternance, ces derniers déplorent l’absence d’une alternative au mode présentiel sachant que les élèves seront obligés de suivre les cours à distance une semaine sur deux.

À cet égard, le député déclare avoir été saisi pas des dizaines de plaintes des familles en colère contre le manque d’engagement de la direction du Lycée pour assurer la continuité pédagogique. Ceci dit, les élèves sont dans l’incapacité de suivre la totalité de leurs « cours en ligne » dans l’absence dans les outils numériques qui le permettent. 

M. El Guerrab n’a pas manqué d’exprimer son étonnement de l’incapacité de la direction du lycée Descartes d’assurer un enseignement à distance de qualité. Il a ainsi appelé à la mise en place d’un système de caméras pour habiliter les apprenants à continuer leur enseignement à domicile, à l’instar de celui mis en place par le Collège Honoré de Balzac, qui « fonctionne parfaitement », selon le député. 

Rappelons qu'après quatorze jours de fermeture, le Lycée Descartes avait surpris les parents d'élèves en annonçant que la reprise se fera sous forme d'une alternance hebdomadaire, sans mettre en place un véritable dispositif d’enseignement en ligne, ce qui a suscité l'ire des parents d'élèves dénoncent le choix de l’enseignement présentiel en premier lieu.