Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Education nationale : Nouvel accord de coordination pour les études de médecine


Rédigé par K.A le Vendredi 12 Juin 2020

Le ministère de la Santé et celui de l'Éducation nationale, de l'enseignement supérieur, de la formation professionnelle et de la recherche scientifique ont convenu de poursuivre la coordination pour trouver des solutions à même de surmonter les éventuelles difficultés de mise en œuvre des clauses du contrat signé le 28 août 2019 avec les représentants des bureaux des étudiants (BDE) en médecine et médecine dentaire.



 
Un communiqué conjoint indique que la décision a été prise lors d’une réunion tenue récemment par les secrétaires généraux des départements de la Santé et de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique consacrée à l'examen du bilan de la mise en œuvre des clauses du contrat signé le 28 août entre les deux ministères et les représentants des étudiants de médecine et médecine dentaire. Elle a été aussi consacrée à la discussion d'un certain nombre de points mentionnés dans le communiqué des BDE le 7 juin 2020.
 
Organisée sur invitation des ministres de la Santé, de l'Éducation nationale, de l'enseignement supérieur, de la formation professionnelle et de la recherche scientifique et du ministre délégué chargé de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, cette réunion a été l'occasion pour les deux parties de saluer les mesures concrètes entreprises pour la mise en application du contrat du 28 août, en particulier la clause liée à la revalorisation des indemnités versées aux étudiants de la 7ème année de médecine à compter de janvier 2020, dont le versement sera effectué à partir du mois prochain.
 
Ils se sont également félicités des mesures prises pour l'affectation d'un budget dédié aux bourses des étudiants en médecine, en pharmacie et en médecine dentaire dans le cadre du budget de l’Office national des œuvres universitaires sociales et culturelles (ONOUSC), l'amendement des cahiers de normes pédagogiques avec notamment la suppression de la mention des diplômes de docteur en médecine, en pharmacie et en médecine dentaire, et le changement de l’appellation "examen national de qualification" par "examen clinique de médecine dentaire".
 
Ces amendements ont été présentés aux doyens des facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire en vue de parachever les procédures en vigueur avant de les publier au Bulletin officiel, souligne le communiqué.
 
Les deux parties ont également salué l'augmentation du nombre de postes consacrés sur les cinq prochaines années au concours de résidanat contractuel (100 places à partir de 2020), relève la même source, affirmant que le ministère de la Santé s'est engagé à augmenter les postes réservés à ce concours de manière progressive en y consacrant 800 postes au titre de l'année 2020 (contractuel) et 50 postes pour le concours de résidanat non contractuel.
 
De même, elles ont loué la mesure visant à consacrer 25 postes au concours de recrutement des pharmaciens avec la possibilité d'ajouter 10 postes supplémentaires au titre de 2020, ainsi que la mobilisation d'un budget pour la réhabilitation des espaces dédiés aux formations cliniques pour la médecine dentaire et l'acquisition d'outils d'équipements nécessaires à cet effet.

(Avec MAP)

  


Dans la même rubrique :
< >