Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

E-learning : lancement officiel de la plateforme nationale «Academia Raqmya»


Rédigé par Kawtar Chaat le Mardi 10 Mai 2022

Afin de renforcer les compétences du capital humain en termes de connaissances et de compétences dans différents métiers du numérique, l'Agence de Développement du Digital (ADD) a lancé, ce mardi sous la présidence de Madame Ghita Mezzour, Ministre déléguée auprès du Chef de Gouvernement, chargée de la Transition Numérique et de la Réforme de l’Administration, la plateforme nationale e-learning « Academia Raqmya ».



Visant à valoriser l'apprentissage grâce à des outils technologiques innovants, la plateforme propose au grand public, aux départements et aux entreprises (TPE, PME et Startups) une offre en ligne de formations pluridisciplinaires diversifiées dans le domaine du numérique, leur permettant de s'immerger dans de nouvelles compétences capables d'assurer une meilleure inclusion numérique, notamment dans les nouveaux métiers basés sur l'innovation technologique.

 

Cette initiative propose ainsi des formations continues dans le domaine du numérique des salariés des administrations publiques et des entreprises (TPE, PME, start-up), ainsi que des formations ayant pour but de sensibiliser et initier le grand public au numérique.

 

Dans ce sillage, Mohammed Drissi Melyani, Directeur Général de l'ADD, a affirmé que la feuille de route de l'ADD s’articule autour de l'enrichissement de la culture digitale et la formation professionnelle numérique, notant que la plateforme « Academia Raqmya » comprend plusieurs cours, en l'occurrence l’acculturation digitale, la découverte digitale des administrations, la découverte digitale des entreprises, le développement informatique, le design, l’infrastructure, les réseaux et la cybersécurité, le marketing digital, la data et l'ntelligence Artificielle, la transformation digitale, le Startupper, le management, et le leadership & Soft Skills.

 

La digitalisation doit atteindre « même nos grands-parents »

 

« La digitalisation ne doit plus se limiter aux entreprises digitales, elle doit être généralisée pour atteindre tous les citoyens, même nos grands-parents », a déclaré la ministre notant qu'il est prévu de déployer la plateforme nationale d'e-learning en deux phases. La première est une phase pilote pour les trois premiers mois de déploiement qui bénéficiera à 1350 personnes, dont 1000 issus du grand public et identifiés au niveau de trois institutions principales (ANAPECOFPPTANLCA), en plus de 2150 bénéficiaires issus des administrations et 100 du secteur privé. La phase de généralisation qui s'étend du quatrième mois au douzième mois va atteindre 12 500 bénéficiaires, soit 9 000 du grand public et 2 150 des administrations et entreprises.

 

La société évolue rapidement en raison de la transformation numérique en cours. En conséquence, les attentes et les exigences des employeurs, mais aussi de la société, évoluent également. L'éducation sera mieux placée pour répondre aux évolutions numériques de la société en préparant mieux les étudiants et les professionnels à ces évolutions. Dans ce sens, Mezzour a souligné que le lancement de cette nouvelle plateforme est une étape importante dans la mise en œuvre des recommandations du le nouveau modèle de développement dans le domaine de la transformation numérique, conformément aux hautes orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, notamment en ce qui concerne le renforcement du capital humain de notre pays.

 

Les conseils préfectoraux et provinciaux appelés à joindre leurs efforts

 

La convention signée, lors de la cérémonie de lancement, avec l’Association Marocaine des Présidents des Conseils Préfectoraux et Provinciaux (AMPCPP) vise à mettre en place des projets numériques à haute valeur ajoutée au niveau local, afin de fournir des services administratifs de haute qualité.

 

Commentant cette initiative, Abdelaziz Darouich, président du Conseil préfectoral de Rabat, et président de l'AMPCPP a indiqué que cette convention vise à renforcer les compétences numériques des fonctionnaires des conseils préfectoraux et provinciaux, via des programmes de formation continue.

 

Les élus régionaux et les administrateurs devraient constituer une force propositionnelle et de manière à contribuer aux objectifs du NMD, a-t-il ajouté, appelant les élus à doubler d’efforts pour la généralisation du chantier ambitieux de la généralisation digitale.
 

La cérémonie s'est déroulée en présence de Ahmed Taoufik, le Ministre des Habous et des Affaires islamiques, et d'un certain nombre de hauts responsables de départements ministériels, établissements et organismes publics privés.