Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Donald Trump accusé d'avoir des liens avec Sanofi


Rédigé par Hajar Lebabi le Jeudi 9 Avril 2020

​Le New York Times accuse Donald Trump d’avoir des liens avec Sanofi, le fabricant du médicament à base de chloroquine. Le président américain, pourrait faire l’objet d’un énorme scandale politique s’il s’avère effectivement en situation de conflits d’intérêts.



Le président Trump lors d'une conférence de presse tenue, dimanche, avec des membres du groupe chargé de travailler sur le coronavirus à la Maison Blanche © NYT
Le président Trump lors d'une conférence de presse tenue, dimanche, avec des membres du groupe chargé de travailler sur le coronavirus à la Maison Blanche © NYT
Le quotidien américain, New York Times (NYT), a accusé, le 7 avril, Donald Trump d’avoir «un petit intérêt financier personnel dans Sanofi, le fabricant de médicaments français qui fabrique le Plaquenil», nom du médicament à base de chloroquine.

Trump et ses associés : parmi les principaux actionnaires de Sanofi

En 2019, le pensionnaire de la Maison Blanche avait déclaré que ses trois fiducies familiales avaient investi dans la société de fonds communs Dodge & Cox, dont la plus grande participation provient de Sanofi. Mais il ne serait pas le seul. Plusieurs associés de Donald Trump, ont des liens avec Sanofi. Ils seraient parmi les principaux actionnaires du groupe pharmaceutique français. Le NYT évoque Wilbur Ross, l’actuel secrétaire au commerce de Trump, ou encore Ken Fisher, un gros donateur aux républicains.

«Si l’hydroxychloroquine devient un traitement accepté, plusieurs sociétés pharmaceutiques devraient en profiter, notamment des actionnaires et des cadres supérieurs ayant des liens avec le président » déclare le journal. « Donald Trump lui-même a un intérêt financier personnel dans Sanofi, le fabricant de médicaments français qui fabrique le Plaquenil », poursuit le journal, faisant référence au médicament qui contient la chloroquine et qui est utilisé pour traiter les malades atteints du COVID-19.

Si ces allégations se confirment, Trump risque de perdre toute crédibilité politique et devra assumer les conséquences. Compte tenu, du fait, que la loi américaine prévoit l’emprisonnement pour tout délit d’initié ou conflits d’intérêts.