Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Discours royal : SM le Roi appelle le Parlement à se hisser au niveau des défis actuels


Rédigé par Anass Machloukh le Vendredi 9 Octobre 2020

À l’occasion de l’ouverture de la session d’automne de la présente législature, SM le Roi Mohamed VI a adressé un discours solennel à l’ensemble des représentants de la Nation, dans un contexte particulier marqué par la persistance de la crise sanitaire et l’approche des élections législatives.



Alors qu’une année nous sépare de la fin de la XXe législature, SM le Roi a appelé l’institution législative ainsi que les membres du Gouvernement à l’introspection en dressant le bilan de leur action qu’ils soumettront aux électeurs. « Cette année exige de votre part des efforts redoublés », a insisté SM le Roi.

La relance économique au sommet des priorités

Dans son discours, le Souverain a rappelé que la crise sanitaire fut révélatrice des  dysfonctionnements dont souffre l’économie nationale, ajoutant qu’elle a eu un impact négatif sur l’emploi. Dans ce sens, SM le Roi a mis l’accent sur la nécessité de continuer de mettre en œuvre le plan de relance et de réformer le secteur public en y introduisant les règles de bonnes gouvernances. « Ces projets d’envergure sont de nature à enrayer les effets de la crise et à favoriser la mise en œuvre optimale du modèle de développement que Nous appelons de Nos vœux », a-t-il indiqué.

Etant au centre des préoccupations de SM le Roi, le plan de Relance doit être opéré dans un cadre contractuel national, impliquant l’Etat ainsi que les partenaires économiques et sociaux et se fondant sur le principe de corrélation entre droits et obligations, a réitéré le souverain, qui a rappelé que 26 milliards 100 millions de dirhams ont été octroyés à 20 mille entreprises dans le cadre du dispositif des prêts-garantis.

15 milliards pour le Fonds Mohammed VI pour l’Investissement

Dans le cadre de la Relance, le gouvernement avait institué le fonds d’investissement stratégique sous les hautes instructions royales, ce fonds baptisé désormais «Fonds Mohammed VI pour l’Investissement».

En tant que pilier du redémarrage de l’économie, SM le Roi souhaite vivement que ce Fonds joue un rôle de premier plan dans la promotion de l’investissement et le relèvement des capacités de l’économie nationale. « Il interviendra pour doter les secteurs productifs du soutien nécessaire et pour financer et accompagner les grands projets envisagés, dans le cadre de partenariats public-privé », a-t-il précisé.

Pour assurer son efficacité, le souverain a annoncé que le fonds sera doté de la personnalité morale et des structures managériales adéquates, conformes aux règles de bonne gouvernance. Le fonds sera également renfloué de 15 milliards de dirhams par l’Etat pour financer les projets d’investissement dans différents secteurs à savoir l’industrie, l’innovation, les activités à fort potentiel, les infrastructures, le tourisme et l’agriculture. Ce secteur, selon SM le Roi, doit bénéficier d’une attention particulière dans l’effort de la relance. 

Dans ce sens,  l’opération de mobilisation d’un million d’hectares de terres agricoles collectives, au profit des investisseurs et des ayants-droit dont le montant se situe à environ 38 milliards de dirhams, constitue un levier fondamental dans la création d’emplois dans le monde rural, a précisé SM le Roi.

Une feuille de route pour la généralisation de la couverture sociale

L’amélioration des conditions de vie a toujours été au cœur de l’attention royale, « Notre souci a toujours été que la dynamique de développement économique soit articulée à la promotion du secteur social, à l’amélioration des conditions de vie des citoyens », a assuré le Roi qui veut que la relance soit sociale par excellence. 

Ainsi, le souverain a tracé la feuille de route de la généralisation de la couverture sociale pour l’ensemble des marocains, dont 22 millions bénéficieront de la couverture médicale obligatoire d’ici fin 2022. En outre, sept millions d’enfants en âge de scolarité et trois millions de familles auront droit aux allocations familiales.

Le régime de retraite sera également amplifié pour inclure environ cinq millions de Marocains parmi la population active non-titulaire d’un droit à une pension. Il est prévu également de généraliser l’accès à l’indemnité pour perte d’emploi au profit des Marocains ayant un emploi régulier.

SM le Roi a par ailleurs affirmé que seuls le changement des mentalités et la bonne gouvernance peuvent assurer le succès de la relance économique, tant attendue. À cet effet, les institutions de l’État et les entreprises publiques sont priées de changer d’attitude pour devenir un levier de développement.

À l’issue de son discours, le souverain a exhorté l’ensemble des institutions et des forces vives de la Nation, et au premier chef, le Parlement, à se hisser au niveau des défis de la conjoncture actuelle et à répondre ainsi aux attentes des citoyens.