Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Destitution : Trump coupable mais pas condamnable

Etats-Unis


le Dimanche 14 Février 2021

L’ex-président Donald Trump échappe à un 2ème procès de destitution. Un procès qui a terni son image et fragilisé le parti républicain.



Destitution : Trump coupable mais pas condamnable
Samedi, le Sénat tenu par les démocrates a voté 57-43 pour condamner Trump pour les violences du 6 janvier au Capitole, mais il l’a finalement été acquitté. Les républicains n’étaient que sept à suivre les démocrates leur tentative de faire tomber Trump.

Trump, qui a été destitué par la Chambre lors de ses derniers jours en fonction pour une accusation d’«incitation à l’insurrection» du siège du Capitole américain, a été le premier président américain à subir deux fois dans un seul mandat un procès pour destitution et est maintenant le premier président à être acquitté deux fois.

A l’issue de la décision du Sénat, le président américain Joe Biden, a publié une déclaration samedi soir, affirmant que le fond de l’accusation contre Trump pour l’assaut contre le Capitole, qui a fait cinq morts, n’était pas contesté, pour preuve les sept républicains qui ont voté pour la destitution.

Biden a appelé les Américains à défendre la démocratie après l’acquittement de son prédécesseur Donald Trump par le Sénat, affirmant que «la démocratie est fragile».

«Ce triste chapitre de notre histoire nous a rappelé que la démocratie est fragile. Qu’il doit toujours être défendu. Que nous devons être toujours vigilants. Cette violence et l’extrémisme n’ont pas leur place en Amérique. Et que chacun de nous a le devoir et la responsabilité en tant qu’Américains, et en particulier en tant que dirigeants, de défendre la vérité et de vaincre les mensonges.

Un «manquement honteux à son devoir»

«Même ceux qui s’opposent à la condamnation, comme le chef de la minorité au Sénat McConnell, pensent que Donald Trump était coupable d’un« manquement honteux à son devoir» et «pratiquement et moralement responsable d’avoir provoqué »la violence déchaînée au Capitole», a déclaré le président.

Pendant ce temps, Trump a salué son acquittement, affirmant que son mouvement politique «pour rendre l’Amérique à nouveau formidable ne faisait que commencer».

L’homme d’affaires devenu politicien de 74 ans a qualifié le procès de «encore une autre phase de la plus grande chasse aux sorcières de l’histoire de notre nation».

L’ancien président continue de maîtriser le Parti républicain et envisage de se présenter à nouveau en 2024.

Mais si les républicains ont tenu à acquitter Trump, il n’empêche que plusieurs d’entre eux s’en sont distancés de l’ex président.

Sur la spéculation si Trump cherchera la présidence en 2024, Haley a déclaré au magazine Politico: «Je ne pense pas qu’il le puisse», ajoutant: «Il est tombé si loin».

Les législateurs républicains du Sénat américain affirment que le procès de destitution de Trump mettra effectivement fin à toute chance qu’il devienne candidat à la présidence du GOP en 2024. En outre, le sénateur Murkowski a déclaré que les actions de Trump depuis la perte des élections avaient annulé sa viabilité future en tant que candidat à la présidence.

«Après que le public américain ait vu toute l’histoire présentée ici ... je ne vois pas comment Donald Trump pourrait être réélu à la présidence», a déclaré Murkowski. D’autres républicains ont déclaré en privé qu’ils étaient d’accord avec cette évaluation. 

  


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 28 Février 2021 - 17:38 Cannabis : La Tunisie emboîte le pas au Maroc