Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Demi-finale de la Ligue des champions / Petro-WAC (1-3) : C’était un match de référence, d’un Wydad mature !


Rédigé par A.KITABRI le Samedi 7 Mai 2022



Une victoire à la veille de l’anniversaire de la création du club bidaoui
 
Lors de cette demi-finale en Ligue des champions, la 4ème d'affilée, Le Wydad a produit un match de référence. Un match complet malgré les conditions défavorables.
 
Le Wydad a joué sa demi-finale, ce samedi 7 mai, veille de l'anniversaire de sa création, une rencontre piège pour les Wydadis qui craignaient la chaleur de la capitale angolaise d’autant qu’ils y avaient subi leur unique défaite en Ligue des champions cette saison.
 
Pour cette nouvelle confrontation, les Wydadis s’attendaient à une rencontre compliquée, car le Petro Atletico espérait  venir à Casablanca avec un résultat confortable pour résister à la pression du public du Complexe sportif  Mohammed V. Sur le terrain, c'était une autre affaire. Le Wydad a été exemplaire. Un match plein et réussi. Un collectif, de la grinta et un entraîneur au niveau gestion et coaching.
 
Une première mi-temps réussie
 
Badii Aouk et Haimoud ont été alignés dès le coup d'envoi du match dont le rythme allait être rapide dès les premières secondes. Le Petro a entamé la partie en  bloc haut et en  pression très intense. En face, en bloc médian compact avec des lignes très rapprochées, laissant peu d’espaces, le Wydad tentait de temporiser le monopole angolais tout en réagissant par des transitions rapides vers l’attaque.
 
-14e. Balle arrêtée latérale. Tir enveloppé d’Atiat Allah prolongé par un défenseur vers les filets. Le Wydad prenait l’ascendant (0-1).
 
Meilleur scénario possible  pour débuter la partie. Il fallait seulement  savoir gérer la suite et l’effort physique  grâce à des lignes très rapprochées, à une circulation horizontale pour produire le minimum d’effort et priver l’adversaire  du ballon. Cela a été accompli sur le terrain avec réussite.
 
-45e. Très beau but de Jabrane, un but d’anthologie sur une merveille de tir qui a placé le ballon au fond pour le 2 à 0 confortant l’avance du Wydad avant la fin de la première période.
 
Grace à une gestion  quasi idéale, avec le moins d’effort physique, le Wydad a produit une prestation de référence : une bonne occupation du terrain, une circulation juste et économe et de l’opportunisme.

La grinta et la discipline tactique ont fait la différence en deuxième mi-temps
-49e. Haute pression angolaise après la pause  ponctuée par une action dangereuse: le ballon s'est écrasé sur le poteau. 
 
Le Wydad gérait et réagissaient par des transitions à passes temporisatrices. Le Petro poussait et variait entre les incursions en profondeur et en latéral. La défense veillait. Elle n’a rien laissé passer.
 
-69e. Un  bel enchaînement entre Moutarajji et Mbenza sur une transition latérale rapide  et un échange entre les deux attaquants finalisé par Mbenza pour le 3 à 0.
 
-81e. Premier et unique  but du Pétro sur un tir anodin d’Estevao (1-3).
 
Petro Luanda est tombé sur un grand Wydad qui a produit son meilleur match  de la saison, toutes compétitions confondues, tactiquement, individuellement et surtout collectivement. Il y avait un groupe combatif, appliqué, impliqué et discipliné.