Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Demain 23 juillet, la cérémonie d’ouverture Tokyo 2020 dans la méfiance : Absence du sponsor principal


Rédigé par Rachid MADANI le Jeudi 22 Juillet 2021



Le sponsor de Tokyo 2020, Toyota Motor Corporation, a décidé de ne pas diffuser de publicités télévisées liées aux Jeux au Japon. Il a été suggéré que le sponsor de premier plan du Comité International Olympique (CIO) a pris cette mesure pour protéger son image de marque contre les dommages, étant donné que les Jeux sont confrontés à une forte opposition du public japonais au milieu des craintes d'un pic de Covid-19.
Le directeur général de Toyota, Akio Toyoda, et d'autres dirigeants n'assisteront pas à la cérémonie d'ouverture de Tokyo 2020 vendredi 23 juillet. "Il est vrai que Toyota n'assistera pas à la cérémonie d'ouverture, et la décision a été prise en tenant compte de divers facteurs, dont l'absence de spectateurs", a déclaré un porte-parole.
« Nous ne diffuserons aucune publicité liée aux Jeux au Japon ». Toyota a rejoint le programme de parrainage mondial phare du CIO, The Olympic Partner (TOP) en 2015, s'inscrivant en tant que partenaire de véhicules, de robots d'aide à la mobilité et de services de mobilité jusqu'en 2024. La société avait préparé une publicité télévisée mettant en vedette certains des athlètes participant aux Jeux.
Les organisateurs de Tokyo 2020 espèrent désormais avec impatience que la décision de Toyota ne créera pas d'effet domino. Quelque 60 sociétés japonaises ont payé plus de 3 milliards de dollars pour les droits de parrainage des Jeux reportés.
Les Jeux Olympiques, qui doivent officiellement s'ouvrir vendredi dans le cadre d'un quatrième état d'urgence, n'ont pas recueilli le soutien du public. "Ces partenaires et sponsors doivent avoir du mal à soutenir Tokyo 2020", a admis le porte-parole de Tokyo 2020, Masa Takaya.
« Bien sûr, le sentiment du public envers les Jeux est mitigé. Il doit y avoir une décision pour chaque entreprise en termes de comment on doit être en mesure de transmettre les messages au public concernant la perspective de société. Dans un sondage du journal Asahi à quatre jours de la fin, 68% des personnes interrogées ne sont pas confiantes dans la capacité des organisateurs olympiques à contrôler les infections à coronavirus, tandis que 55% sont contre la poursuite des Jeux.
Le président du CIO, Thomas Bach, a cependant insisté sur le fait qu'il n'y a "aucun risque" que les participants aux Jeux propagent le virus au public japonais en raison des mesures strictes en place lors de l'événement. Mais les experts de la santé du pays ont averti que les Jeux pourraient devenir un événement "super-diffuseur".
Shigeru Omi, le principal conseiller Covid-19 du gouvernement japonais, a déclaré qu'il était "anormal" d'organiser les Jeux olympiques pendant une pandémie. Le village olympique, qui, selon le CIO, sera « l'endroit le plus sûr » de Tokyo a vu trois athlètes testés positifs pour Covid-19.
Le dernier en date étant le joueur de beach-volley tchèque Ondrej Perusic. Cela signifie que Perusic et son partenaire David Schweiner rateront leur match d'ouverture le 26 juillet et pourraient être exclus de l'ensemble de l'événement.
Les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 retardés se dérouleront jusqu'au 8 août.