Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Décès de Mohammed Louafa : les Istiqlaliens honorent la mémoire d’un homme politique dévoué à la Patrie


Rédigé par Anass Machloukh le Mercredi 30 Décembre 2020

Chevronné, sincère et incarnant la vertu de l’homme politique marocain, Mohamed Louafa fait le consensus de toute la classe politique, une mémoire honorée par les Istiqlaiens qui ont rendu un dernier hommage à leur compagnon de route.



Décès de Mohammed Louafa : les Istiqlaliens honorent la mémoire d’un homme politique dévoué à la Patrie
La Nation a perdu un de ses fils les plus dévoués, Mohamed Louafa, député, ancien ministre et ambassadeur dont le décès n’a laissé personne indifférente. Dans cet esprit, les cadres du Parti de l’Istiqlal ont rendu un dernier hommage à leur compagnon de route, lors d’une cérémonie solennelle organisée par l’Organisation de la Jeunesse Istiqlalienne au siège central du Parti de la Balance à Rabat.

La cérémonie a été présidée par le Secrétaire général du parti, Nizar Baraka, et Othmane Tarmounia, Secrétaire général la jeunesse istiqlalienne. D’autres personnalités éminentes de la scène politique marocaine ont rejoint cette cérémonie d’hommage, tels que le Secrétaire général du Parti de l’Authenticité et de la Modernité, Abdelatif Ouahbi, et le ministre de l’Emploi et de l’Insertion professionnelle, Mohammed Amekraz.

La personnalité de l’ancien ministre de l’Education Nationale était très appréciée par ses camarades du parti, l’ayant côtoyé tout au long de son parcours, lesquels n’ont pas caché leur admiration pour le défunt par des témoignages élogieux. « Les condoléances royales sont la preuve de l’engagement indéfectible de M. Louafa au service de la Nation et des citoyens », a confié Nizar Baraka qui a salué également le dévouement du regretté aux valeurs, à la pensée et à l’idéologie égalitariste du parti d’Allal El Fassi, « Le défunt avait eu une bonne relation avec l’ensemble des militants du parti tout au long de son parcours où il a arpenté toutes les échelles du parti », a-t-il ajouté lors de son éloge funèbre.

« C’est un frère que nous avons perdu », a déclaré Abdelouahed El Fassi, ancien ministre istiqlalien de la Santé, en hommage à Mohammed Louafa, sur un ton d’émotion compte tenu de l’amitié fraternelle qui les réunissait. De son coté, Mohamed Ouahbi n’a pas caché son admiration pour le défunt, soulignant ses multiples qualités telles que sa bonne humeur, son habileté politique et son amabilité. « La vie politique marocaine a perdu un de ses grands hommes », a-t-il professé, ajoutant que le défunt fut sincère et fidèle dans ses amitiés.

Le défunt fut connu pour sa probité et sa rectitude ainsi que par son intégrité dans la gestion des affaires publiques quand il fut aux postes de responsabilité. Il fut également apprécié pour son intrépidité politique, « Il était d’une bravoure impressionnante dans l’expression de ses opinions personnelles et ses opinions politiques », a indiqué M. Ouahbi.

Quant à Othmane Tarmounia, il a salué le parcours foisonnant de l’ancien chef de la jeunesse istiqlalienne et sa contribution au rayonnement du Parti de la Balance. Même émotion pour Khadija Zoumi, présidente de l'Organisation de la Femme Istiqlalienne qui a rappelé que Mohammed Louafa a voué toute sa vie à défendre les valeurs de l’Istiqlal avec un engagement à corps perdu.

Rappelons que le défunt disposait d’une carrière politique flamboyante, il fut député de 1977 à 1993, il avait été ensuite nommé ambassadeur dans plusieurs pays tels que le Brésil, l’Inde et le Népal avant de devenir ministre de l'Éducation nationale en 2012, dans le premier gouvernement nommé après l’adoption de la Constitution de 2011. Il avait également occupé le poste de ministre chargé des Affaires générales et de la Gouvernance entre 2013 et 2017.