L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






International

Crise ukrainienne : Moscou déploie des SU-35S en Biélorussie


Rédigé par La rédaction le Mercredi 26 Janvier 2022

Face aux tensions autour de l’Ukraine qui motivent l’Otan à renforcer ses troupes en Europe de l’Est, Moscou et Minsk prévoient de tester leurs forces armées dans un cadre de manœuvres programmées.



La Russie déplace des avions de chasse modernes Su-35S vers des aérodromes en Biélorussie dans le cadre d'un test des forces de réaction des deux pays, a déclaré ce 26 janvier le ministère de la Défense.

Après leur arrivée en Biélorussie, les équipages de ces avions seront mis en alerte dans le cadre d'un test du fonctionnement du système de défense antiaérienne unifié de l'Union Russie-Biélorussie.

La mise à l’épreuve des forces de réaction de l'Union se déroulera en deux étapes. La première programmée jusqu'au 9 février consiste à déployer et former dans les plus brefs délais un groupe de troupes sur le territoire biélorusse, à assurer la protection d'importantes installations étatiques et militaires et de la frontière aérienne, ainsi qu’à tester leur système de défense antiaérienne commun.

La deuxième étape qui va durer du 10 au 20 février prévoit les exercices conjoints appelés Détermination de l’Union 2022, dans le cadre desquels les troupes s’entraîneront à faire face à une agression extérieure dans le cadre d’une opération défensive, et à lutter contre le terrorisme.

Des exercices auront lieu sur plusieurs terrains d'entraînement.

"Le nombre du personnel militaire et des équipements impliqués dans les exercices relevant du champ d'application du Document de Vienne de 2011 ne va pas au-delà des paramètres déterminés, qui sont soumis à notification", note le ministère russe de la Défense.

Les militaires de l’Otan près des frontières russes

Ces exercices qui ont été décidés lors d’entretiens entre les Présidents Vladimir Poutine et Alexandre Loukachenko en décembre 2021 sont programmés alors que l’Otan continue de renforcer ses forces en Europe de l’Est.

Justifiant ses agissements par une prétendue menace russe sur l’Ukraine, l’Otan a annoncé le 24 janvier avoir mis ses forces en état d’alerte et déployé des navires et avions supplémentaires en Europe de l’Est.
Lundi, l’Alliance a également indiqué que le porte-avions USS Harry S. Truman, son groupe aéronaval et son escadre aérienne avaient lancé une série de patrouilles en Méditerranée, notant que c’est la première fois depuis la guerre froide qu’un groupe aéronaval américain dans son entièreté passe sous commandement de l’Otan.

Le même jour, le porte-parole du Pentagone John Kirby a annoncé que les États-Unis envisageaient d’envoyer jusqu'à 8.500 soldats américains en Europe de l'Est.

Moscou réfute les accusations de l’Occident expliquant la présence de ses troupes près de la frontière ukrainienne par la tension persistant dans la région. Niant toute intention belliqueuse à l’égard du pays voisin, le Kremlin insiste sur sa demande de garanties juridiques de non-élargissement de l'Otan, en particulier à l’Ukraine.