L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Crédits immobiliers : Les taux d’emprunt sont au plus bas en mai


Rédigé par Safaa KSAANI le Lundi 6 Juin 2022

Les taux d’emprunt sont au plus bas, avec 4,1% HT fixe en moyenne au Royaume au mois de mai. Derrière cette baisse des taux se cachent plusieurs facteurs, selon le baromètre mensuel des taux fixes de crédits immobiliers publié par Afdal.ma.



Bien que les banques aient tout fait pour maintenir les taux d'emprunt à un bon niveau, ils sont au plus bas, avec 4,10% HT fixe en moyenne au mois de mai toutes durées confondues. Mais derrière cette baisse des taux se cachent plusieurs facteurs, certains liés à la conjoncture internationale et d’autres à l’actualité du marché immobilier. C'est ce qui ressort du baromètre publié par Afdal.ma, premier simulateur comparateur de crédits immobiliers au Maroc, précédemment connu sous le nom de Meilleurcredit.ma. 

Le simulateur comparateur avance plusieurs facteurs pour expliquer cette forte baisse des taux. Il s'agit, entre autres, de la volonté de la banque centrale de ne pas étouffer la croissance, le besoin de compenser la hausse des prix immobiliers, la concurrence plus forte entre les banques,...

Ainsi, sur la base des 419 pré-accords de principe distribués par Afdal.ma en mai, les taux immobiliers continuent de diminuer, et ont été réduit jusqu'à 3,9% HT fixe. Ce qui a permis à de nombreux acheteurs d’accéder au marché immobilier.

Les emprunts immobiliers d’un montant de 80.000 à 1.500.000 MAD observent ainsi une baisse de 0,10% en taux fixe HT. Quant aux prêts contractés à moins de 800k, les taux ont finalement diminué de 0,03% en fixe HT. Seule ombre au tableau, même si les conditions d’emprunt restent toujours très attractives : les prêts d’un montant se logeant entre 1 500 000 et 2 000 000 MAD, enregistrent une légère hausse de 0,10% en taux fixe HT, détaille-t-on.

Cependant, les taux de l’assurance décès-invalidité stagnent à une moyenne de 0,40%, faisant ressortir le taux annuel effectif global à une moyenne de 4,91% fixe. La concurrence entre établissements prêteurs s’est intensifiée à l’aube de la période estivale, ce qui explique aussi en partie cette baisse des taux.

Une baisse souvent accompagnée par des offres promotionnelles pour encourager les primo-accédants, notamment, d’acquérir un bien même avec un apport personnel limité, alors qu’ils n’auraient pu se le permettre quelques années auparavant.

En mai dernier, et sur les 419 pré-accords générés, 414 indiquent une durée d’emprunt inférieure à 15 ans, la moyenne sur l’ensemble étant de 19 ans, une réduction qui pourrait être une conséquence directe de l’augmentation des capacités d’emprunt suite à la baisse des taux.

Pour contrer cette réduction, il est important d’assumer un affaissement général de la quotité de financement des crédits accordés. En effet, on remarque une énorme baisse de quotité de financement pour la majorité des tranches de crédit, à part pour ceux entre 1 200.000 et 1 500.000 MAD, et de 2 000.000 à 3 000.000 MAD. La quotité de financement a même baissé de 37,90% pour les crédits à l’habitat de plus de 3 000.000 MAD.

En général, la baisse de la quotité de financement s’enregistre à 2,77% entre mai et avril de l’année 2022. Les taux d’emprunt pratiqués aujourd’hui sont très compétitifs, et les emprunteurs de mieux en mieux informés. Ils peuvent désormais plus facilement faire jouer la concurrence, ce qui pousse chaque banque à vouloir maintenir les meilleures offres du marché, conclut-on.



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News










 
Other