Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Création de la Super League: La colère d’Alexandre Ceferin, président de l’UEFA


Rédigé par Rachid MADANI le Lundi 19 Avril 2021



Nous sommes tous contre cette décision                                                                                                        
 
 Alexandre Ceferin, président de l'UEFA, qui est en colère, ne cédera pas à la création de la Super League. "La qualification pour les compétitions européennes doit se faire au mérite et que tout le monde peut rivaliser contre tout le monde. Je ne peux m'empêcher de montrer mon rejet de la décision prise. Nous sommes tous contre cette décision". L'avertissement est clair et retentissant de la part du président du football européen. « Tous ces footballeurs qui jouent dans cette compétition ne pourront pas le faire avec leur équipe nationale. Toutes les confédérations sont d'accord avec cela ». Quatre-vingt-dix pour cent de l'argent de l'UEFA revient au football et pas seulement à l'élite.
                                                          
                         L’UEFA et l’argent
 
L'UEFA ne bouge pas seulement pour l'argent. Elle développe le football. La Super League n'est pas comme ça. Elle réduit tout aux affaires.  Cela n'intéresse que les poches et non la solidarité. Les valeurs du football sont différentes. Nous n'allons pas le permettre". Et il a ajouté : "Nous avons préparé une Ligue des champions moderne et attractive, à laquelle tout le monde peut participer et gagner. La « bombe » est désormais officielle : la Super League européenne est née ! Alexandre Ceferin n'a aucun doute qu'il pourrait concevoir une compétition de Champions league et sans les équipes qui ont signé l'accord de Super League. "Vous pouvez jouer une Ligue des champions sans ces clubs. En Europe, il y a beaucoup d'équipes et de très bonnes. La Ligue des champions se jouera, avec ou sans elles.   
 
                       Message à Agnelli de la Juventus                                                                                                    
 
"C'est celui qui m'a le plus déçu", Il ne fait aucun doute que les équipes seront sanctionnées. "Dès que possible et après avoir étudié la situation, nous devrons retirer les équipes des compétitions. Je n'ai jamais vu des gens comme ça, à commencer par Ed Woodward de Manchester United, il m'a dit qu'il était très favorable aux changements. Pour Andrea Agnelli, patron de la Juventus de Turin, c'est lui qui m'a le plus laissé tomber. Je n'ai jamais vu une personne qui a menti autant de fois. Le samedi après-midi, il m'a dit que c'était toutes des rumeurs. Il m'a dit : « Je vais vous appeler dans une heure » et il a éteint le téléphone. La situation que je n'avais jamais vue de ma vie aujourd'hui. La cupidité est énorme. Nous savons tous qui est Agnelli. Woodward, Agnelli et Pedro López étaient dans la salle où la réforme a été approuvée vendredi.  Il a confirmé que la question de la Super League n'est pas nouvelle et vient de loin. "L'idée de la Superliga est une idée d'il y a des années. Elle n'a rien à voir avec le Covid. Elle a été préparée par des gens comme Florentino Pérez et Agnelli. Ils auraient pu nous parler. Nous avons reçu une proposition intéressante, mais ils ont dit qu'ils en parleraient cette semaine. Cela a à voir avec la cupidité de certains. J'ai rencontré des gens mauvais et extraordinaires.                                                                                             
                             
    Les clubs français et anglais                                                  
 
« Je fais confiance aux clubs en France et en Allemagne qui ont résisté à cette tentation. Tout le football n'est pas corrompu. Il y a une petite partie qui est dirigée par la cupidité », a déclaré Alexandre Ceferin. Les sites de l'Eurocup seront confirmés cette semaine. « Nous avons reporté la décision à vendredi. Nous devons clarifier certaines questions sur les sites qui pourraient ou ne pourraient pas être exclus. Je n'ai pas dit quand les joueurs seraient sanctionnés. Des mesures seront prises prochainement, mais elles doivent être étudiées ». Bien que l’invitation à la participation à la Super League d’Europe attire le Bayern, Paris SG et bien d’autres pour éviter l’isolement, les dirigeants allemands et français ont fait preuve d’une grande maturité et d’une compétence sportive en refusant la création de la nouvelle coupe européenne.