Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Environnement

Création de ceintures vertes

Boulomane


Rédigé par Mohammed Drihem le Lundi 24 Février 2020

La Province de Boulmane jouit d’un potentiel forestier qui s’étend sur une superficie de 704.889 ha. Deux projets de réalisation de ceintures vertes viennent d’être lancés.



 La ville de Missour, chef-lieu de la Province de Boulmane, a été au rendez-vous, mercredi dernier, avec la mise en application de deux conventions de partenariat signées en 2018, dont la première concerne les projets de réalisation de ceintures vertes d’une longueur totale de 12,500 Kms en trois tranches, avec la plantation de 12.000 plants d'arbres de poivrier sauvage, le long de la Route Nationale (RN15) reliant Missour à Boulmane d’une part et Missour à Outat El Haj de l’autre, la Route Régionale (RR503) reliant Boulmane à Ifrane et la Route Provinciale (RP5108) reliant Boulmane à Anjil.

 La seconde convention vise le projet d’aménagement et de gestion de la forêt urbaine de Sidi Boutayeb d’une superficie globale de 35,7 hectares pour l’accueil des visiteurs et la protection des équilibres environnementaux de la forêt et ce, en trois tranches.

La cérémonie de lancement de ces différents projets forestiers, objets des deux conventions d’un montant global de 7.296.000,00 Dhs, a été présidée par le Gouverneur de la Province de Boulmane, Abdelhak Hamdaoui.

Dans une déclaration, Mohamed Mokhliss, DPEF de Boulmane, a signalé que ce projet est le fruit d’un effort commun, entre la DPEFLCD de Boulemane, le ministère de l’Intérieur et les divers partenaires, suite aux multiples réclamations de la population urbaine de Missour, pour la création des forêts urbaines et périurbaines, offrant à la ville un espace de récréation, de loisir et de tourisme écologique.

Vu les conditions climatiques arides de la zone, cette Direction a opté pour le choix d’espèces adaptées au milieu et de la technique d’arrosage « Small-scale irrigation », utilisant des jarres spéciales enterrées avec les plants, ayant une porosité de 10%, permettant un arrosage permanent et une irrigation stable et adaptée aux besoins de la plante en diminuant le problème des mauvaises herbes, a-t-il conclu.

A noter que la Province de Boulemane jouit d’un potentiel forestier important  qui s’étend sur une superficie d’environ 704.889 ha, soit 47% du territoire de la Province et 84% du domaine forestier existant dans la région de Fès/Meknès. Les forêts occupent environ 163.118 ha, tandis que les nappes alfatières dominent le paysage sur près de 541.771 ha.

Les principales essences forestières rencontrées au niveau de la Province sont : le Cèdre, le Chêne vert, le Genévrier thurifère, le Genévrier rouge, le Thuya et le Pin d’Alep. D’autres essences secondaires tels que le romarin, l’alfa, le palmier nain et le buis sont rencontrées soit en association avec les grandes formations forestières soit sous forme de matorrals.