Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Covid-19 : Regroupement des cas actifs et positifs pour un déconfinement précoce le 20 juin


Rédigé par S.J le Samedi 13 Juin 2020

Serait-ce le début de la fin du calvaire des marocains bloqués dans leurs foyers depuis près de trois mois ? Il semble que oui. Les ministères de l'Intérieur et de la Santé ont décidé de regrouper les cas actifs et positifs à la Covid, au sein de deux structures sanitaires spécialisées, localisées respectivement à Benslimane et Ben Guérir, pour accélérer le processus de déconfinement à partir de samedi prochain.



Covid-19 : Regroupement des cas actifs et positifs pour un déconfinement précoce le 20 juin
S’il y a bien une question qui occupe les esprits ces derniers jours, c’est bien celle concernant la date du début du déconfinement. Bien que le Chef du gouvernement ait annoncé mercredi dernier, à la chambre des représentants, les grandes lignes du plan d’assouplissement du confinement, il n’a aucunement donné une date précise, chose qui a suscité une vague d’indignation sur les réseaux sociaux. Néanmoins, un communiqué conjoint des ministères de l’Intérieur et de la Santé, donne espoir ! Ces derniers ont décidé dans le cadre de l’accélération du processus du déconfinement, que les cas actifs Covid-19 et les futurs cas positifs dépistés seront regroupés au sein de deux structures sanitaires spécialisées, localisées respectivement à Benslimane et Ben Guérir.

Ce regroupement s’accompagnera de la poursuite des mesures de dépistage massif de l’ensemble des personnes contact, de même qu’au niveau des entreprises et des espaces professionnels sur tout le territoire national, poursuit le communiqué. Sans donner plus de détails, les ministères indiquent que cette mesure permettra d’accélérer, à partir du 20 juin, le processus de levée progressive du confinement et ce, tout en tenant compte de l’évolution de la situation épidémiologique du Royaume.

La situation épidémiologique est maitrisée

Le regroupement est aujourd’hui possible du fait de «l’évolution maîtrisée que connait la situation épidémiologique et sanitaire liée à la Covid-19 dans le Royaume», indique les ministères, ajoutant que la quasi-totalité des cas actifs dénombrés à l’échelle nationale sont «dans un état de santé rassurant et stable». Et noter que ce regroupement vise notamment à libérer les hôpitaux du Royaume pour soigner d’autres malades.

«Au lieu de garder ces cas positifs Covid répartis à travers les hôpitaux du Royaume, lesquels doivent être libérés pour soigner les autres types de maladies, et vu l’impératif de les protéger ainsi que leur environnement familial et professionnel, tout en leur procurant les soins nécessaires, il a été décidé de les regrouper, ainsi que les futurs cas positifs dépistés, au sein de deux structures sanitaires spécialisées, localisées respectivement à Benslimane et à Ben Guérir», explique le communiqué. Ces structures dédiées à la gestion du coronavirus, offriront «toutes les conditions d’hébergement adéquat et de suivi médical approprié», note les deux ministères.
 
Ceci dit, le communiqué précise que les structures «seront gérées de manière conjointe par des médecins civils et militaires et dans les meilleures conditions», à l’instar de la gestion collaborative efficace menée jusqu’à présent.


  


Dans la même rubrique :
< >