Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Covid-19 : Le Maroc sur une courbe ascendante, selon l’OMS


Rédigé par A.C le Mercredi 13 Mai 2020

D’après l'OMS, l’épidémie du coronavirus est en nette augmentation en Afrique. Le Maroc reste le second pays, après l’Égypte, le plus touché avec plus de 6.360 cas de contamination et 188 décès.



Covid-19 : Le Maroc sur une courbe ascendante, selon l’OMS
«L’épidémie est définitivement en hausse en Afrique», a déclaré le Dr Margaret Harris, porte-parole de l’OMS lors d’un point de presse virtuel à Genève. «Si vous regardez la situation des pays de la région africaine, nous constatons que l’épidémie de Covid-19 est en augmentation et nous voyons une courbe ascendante », a-t-elle ajouté, admettant, toutefois, que certains pays ont fait preuve d’une intervention précoce, y compris des tests et la recherche des contacts qui ont fait « la différence ». Elle a cité le cas de l’Afrique du Sud qui dénombre 10.652 cas dont 206 morts.
 
En tenant compte des sept pays africains dépendant du Bureau régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale (Djibouti, Egypte, Libye, Maroc, Somalie, Soudan et Tunisie), tout le continent africain se retrouve avec 66.119 cas, dont 2.331 décès.
 
Le Maroc, 2ème pays le plus touché dans le continent
 
Lors de cette conférence en ligne, l’on a souligné que le continent africain ne compte que 1,6% des cas de Covid-19. L’Egypte reste le plus touché avec 9.746 cas de contamination et 533 décès, suivie du Maroc avec 6.360 cas de contamination et 188 décès. L’Algérie, qui dépend du Bureau Afrique de l’OMS, comptabilise 5.891 cas et 507 décès. Pourtant le continent ne compte que 1,6% des cas de Covid-19. Les pays africains sont dans l’ensemble peu touchés par la Covid-19. Et la catastrophe sanitaire annoncée n’a pas encore eu lieu. Mais pour l’OMS, les pays africains ont un grand avantage, par rapport à de nombreux pays du reste du monde, qui n’ont pas connu une épidémie de maladie infectieuse.
 
« Le continent africain a une mémoire profonde qui permet de prendre très au sérieux l’avènement d’un nouvel agent pathogène », a-t-elle fait valoir. Selon la Dr Harris, un pays comme la République démocratique du Congo (RDC) peut faire face à « neuf urgences graves en même temps ». « En ce sens, ils (pays africains) sont donc attentifs pour comprendre ce nouveau monde, si nouveau pour tous les autres », a-t-elle insisté.
 
Selon un bilan établi ce mardi par l’OMS, la pandémie du nouveau coronavirus a touché plus 4 millions de personnes dans le monde dont au moins 283.153 morts. Avec 1.298.287 cas, les Etats-Unis sont le pays le plus touché avec plus de 78.652 décès. Viennent ensuite le Royaume-Uni avec 32.065 morts, l’Italie avec 30.739 morts, l’Espagne avec 26.744 morts et la France avec 26.600 morts.

Par ailleurs, l’agence onusienne a annoncé que les travaux pour développer un vaccin se déroulaient à un rythme très rapide, « plus rapide que jamais dans l’histoire », mais les coronavirus sont un groupe de virus délicats, et la prudence s’impose.