Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Coupe du Trône / OCK-WAC (0-1) : Les Wydadis qualifiés, mais les Khouribguis méritaient mieux


Rédigé par ELAZHAR le Jeudi 31 Décembre 2020



Le portier wydadi, Mohamed Réda Tagnaouti, le héros du match.
Le portier wydadi, Mohamed Réda Tagnaouti, le héros du match.
 
De l’avis de tous ceux qui avaient visionné le match, les Phosphatiers méritaient vraiment mieux car ils étaient à deux doigts pour se qualifier aux huitièmes après avoir dominé surtout durant toute la deuxième période.
En effet, le héros de la deuxième mi-temps de match éliminatoire de Coupe du Trône fut sans conteste le gardien wydadi Réda Tagnaouti qui a sauvé ses filets une dizaine de fois devant des attaquants khouribguis qui avaient exercé un véritable forcing dans le camp bidaoui surtout des menaces des pieds de Mouatani et du duo botswanais. Dommage pour les hommes d’Abdelaziz Karkach qui avaient joué sans complexe et avaient sorti leur meilleur match depuis leur relégation en division inférieure.
Les hommes de Faouzi Benzarti parurent incompréhensiblement et relativement relâchés et même manquant de réelle motivation alors que tous les supporters wydadis voulaient que les Rouges renouent avec cette coupe bien convoitée par tous les clubs du Royaume et qui manqua au placard du WAC depuis deux décennies.
En effet, la dernière et la neuvième Coupe du Trône gagnée par le club casablancais date de 2001 et qu’elle arracha au MAS. Au contraire, les joueurs de l’OCK, le club le plus titré de la région de Béni Mellal-Khénifra, se montrèrent plus entreprenants et plus offensifs sans souhaitaient-ils ambitionner une troisième Coupe du Trône dont la dernière fut gagnée en 2015 devant le FUS aux penalties.
Ainsi, dès le coup d’envoi donné par l’arbitre Hicham Tamsamani, les premières menaces et réelles occasions de but furent phosphatières. La seule occasion réelle de but créée par les wydadis advint à une minute de la fin de la première période sur balle arrêtée à la limite de la surface de réparation khouribguie, mais Yahya Jabrane rata lamentablement son tir pour que tous les acteurs de ce match regagnent les vestiaires à la recherche de nouvelles stratégies de jeu surtout du côté des casablancais qui n’étaient pas du tout convaincants.
Au retour des vestiaires, les deux coachs opérèrent plusieurs changements dont le plus triste fut celui de Badia Aouk qui ne joua que l’espace de 3 minutes pour regagner les vestiaires avec une blessure et que Benzarti fit remplacer par le Lybien Mouad Elafi. Et depuis la 60ème minute de jeu, on constata un incompréhensible relâchement des Wydadis devant des Khouribguis qui multiplièrent les offensives sur fond d’une véritable domination dans le camp casablancais. Ces assauts sollicitèrent à plusieurs reprises d’excellentes interventions du gardien Tagnaouti malgré les multiples harcèlements surtout des pieds de Najib Mouatani et du duo botswanais nouvellement recruté par l’OCK.
Et alors que tout versait dans le camp bidaoui et alors que Tagnaouti, à lui seul, neutralisait les attaques khouribguies, une échappée de Walid El Karti sur le flan droit lui permit de servir un excellent passing aérien à Salaheddine Saïdi qui trompa la vigilance de Mohamed Akid pour placer le cuir dans le recoin des filets à la 82ème minute de jeu. Karkach épuisa tous ses changements pour un retour dans le score, mais c’est fini pour la Coupe du Trône.
Le coach khouribgui doit se concentrer maintenant sur le championnat car le chemin de retour chez l’élite sera long et rude, et bonne chance pour l’Olympique Club de Khouribga.