L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Coopération maroco-suisse : Lancement officiel du Groupe permanent migratoire mixte


Rédigé par L’Opinion Mercredi 6 Septembre 2023

La Secrétaire d'État suisse aux migrations, Christine Schraner Burgener, et Khalid Zerouali, Directeur général pour la migration et la surveillance des frontières, ont donné à Rabat, le 5 septembre 2023, le coup d'envoi officiel des travaux du Groupe permanent migratoire mixte (GPMM). Détails.



Le lancement de cette structure s'inscrit dans le cadre de la déclaration conjointe, signée le 3 décembre 2021 par la Suisse et le Maroc. Celle-ci prévoit de renforcer la coopération bilatérale dans de nombreux domaines, comme la formation professionnelle ou la coopération policière.
 
Cette initiative, baptisée le Groupe permanent migratoire mixte (GPMM), permettra aux deux pays de discuter en profondeur de divers aspects de la migration, tels que : la prévention de la migration irrégulière, le retour et la réintégration, la lutte contre la traite des êtres humains, la migration régulière et l'amélioration des perspectives socioprofessionnelles sur place.
 
Le Maroc n'est pas seulement un pays d'émigration, mais aussi un pays de transit et d'accueil pour de nombreux migrants et réfugiés. Au vu de sa situation aux portes de l'Europe sur les routes migratoires, le Maroc est aussi confronté à de nombreux défis sur son territoire et est engagé, depuis de nombreuses années, pour la mise en œuvre d'une politique migratoire équilibrée. Dans le cadre du GPMM, la Suisse souhaite soutenir le Maroc afin de contribuer à une meilleure gestion de la migration sur place.
 
Dans ce sens, la Secrétariat d'Etat aux migrations a annoncé un soutien financier à un projet de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Maroc, qui vise à faciliter le retour volontaire et la réintégration des migrants dans leur pays d'origine.
 
Par la même occasion, la Confédération suisse a salué les efforts soutenus et consentis au niveau régional par le Maroc pour relever les défis liés à la migration. Le Maroc occupe « une position clé entre l’Afrique subsaharienne et l’Europe. Il est en conséquence confronté à davantage de flux migratoire », a souligné Christine Schraner Brugener dans une déclaration à la MAP.
 
Lors de cette première réunion du GMMP, les deux parties se sont félicitées de la mise en place de ce cadre de dialogue et de coordination qui permettra d’élever et de renforcer le partenariat migratoire bilatéral dans ses multiples dimensions sectorielles. 
 
Elles ont également convenu d’explorer et de renforcer toutes les opportunités pour dynamiser la mobilité entre les deux pays dans un cadre maîtrisé et ordonné. Au cours des discussions, les deux parties ont décidé de renforcer leur coopération opérationnelle à travers l’échange d’informations, d’expertises de formations croisées et d’appuis techniques. 
 
Dans ce sens, elles ont mis en place deux sous-comités ad-hoc qui se réuniront, à court terme, afin d’élaborer et implémenter une feuille de route par des actions concrètes dans tous les domaines de la migration aussi bien les questions opérationnelles inhérentes à la migration irrégulière que celles de la mobilité régulière.
 



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Février 2024 - 20:09 Mairie de Rabat: Asmaa Ghlalou démissione







🔴 Top News