Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Conseil de la FIFA : La candidature du patron du foot marocain inquiète les Égyptiens !


Rédigé par A. KITABRI le Vendredi 13 Novembre 2020



L'Egyptien Hani Abourida
L'Egyptien Hani Abourida
  Lekjaâ "inquiète" Abourida !
 
       La presse du pays des Pharaons a beaucoup parlé de la candidature du président de la FRMF au Conseil de la FIFA. La cause : Elle met en péril la représentativité de l'Égyptien Hani Abourida qui siège au sein du Conseil actuel de la FIFA et qui a annoncé officiellement sa candidature pour rempiler pour le nouveau Conseil.
Abourida est l'un des plus anciens dirigeants au sein du conseil exécutif de la CAF. Il y siège depuis 2004. Il est également membre du Conseil de la FIFA depuis 2009.
Seulement la montée en flèche de l'étoile du patron de La FRMF ne laisse pas indifférent. Fouzi Lekjaâ s'est fait une belle place dans la paysage du football continental et mondial. Aussi sa récente candidature fait du bruit en Afrique. Il part favori pour occuper l'un des deux billets accordés à l'Afrique du Nord.
 
         - Les critères géographiques et linguistiques pour répartir les sièges de la CAF au sein du Conseil de la FIFA :
 
 
1-L'Afrique dispose de 7 sièges au Conseil de la FIFA.
2- Le président de la CAF dispose automatiquement d'un siège.
3- Un siège parmi les 6 devra en principe revenir à une femme membre de la CAF. 
4- Les 6 sièges sont repartis géographiquement selon les langues officielles des (Associations) membres de la CAF.
5- Deux sièges pour les Arabophones Nord-Africaines.
6- Les Africains élus au Conseil de la FIFA font partie automatiquement du comité exécutif de la CAF.
7- Au cas où le candidat mauritanien Ahmed Ould Yahya serait élu à la présidence de la CAF et puisqu'il est arabophone, son siège sera comptabilisé au dépens des Arabophones qui perdront un poste au profit des Anglophones et Francophones.
 8-En résumé : les candidats marocain, algérien et égyptien candidatent pour 2 sièges. Parmi les 3, il y aura un perdant. Mais si Ahmed Ould Yahya devient président de la CAF, ils postuleront pour un seul siège.
 
          -Une longue présence égyptienne au sein du Comité Exécutif de la CAF :
 
        Pour revenir aux inquiétudes égyptiennes, la candidature marocaine risque de mettre fin à la présence égyptienne au sein du comité exécutif de la CAF, une présence continue et sans interruption depuis la création de l'instance africaine gérant le football continental.