Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Confinement, télétravail et enseignement à distance : Ce qu’en pensent les Marocains


Rédigé par A. CHANNAJE le Lundi 6 Juillet 2020

Les mesures prises (confinement, couvre-feu) pour lutter contre la propagation de la Covid-19 sont bien
perçues par la majorité des Marocains. C’est l’un des résultats soulevé par deux cabinets d’étude.



Confinement, télétravail et enseignement à distance : Ce qu’en pensent les Marocains
Comment les Marocains ont-ils vécu le confinement ?, comment perçoivent-ils le déconfinement ? sont-ils inquiets ou confiants ? croient-ils en une deuxième vague du Covid-19, et sont-ils optimistes quant à la rentrée ? Des questions auxquelles a tenté de répondre la première enquête sur « Les Marocains et les Marocaines à la sortie du confinement », menée conjointement par deux cabinets d’étude : Claire Vision Consulting et Compétence Plus, sur la période du 15 au 23 Juin 2020, et sur un échantillon de 500 personnes interrogées de façon aléatoire, représentatif de la population marocaine (au sens des données du HCP).

Le premier constat de l’étude : les mesures prises (confinement, couvre-feu) pour lutter contre la propagation du Coronavirus sont bonnes chez 94% des personnes interrogées.

Les plus jeunes (18-24) et les sondés de sexe féminin, tous âges confondus, sont toutefois plus critiques face à ces mesures. Au final, l’enquête montre que 87% des Marocains ont respecté le confinement.

Mesures sociales

Quant aux mesures sociales, 70% des interviewés les estiment «efficaces». Et ce sont les seniors (65 ans et plus) qui apprécient le plus ces mesures.

L’enquête démontre, en outre, que près de 90% des interrogés déclarent avoir respecté les consignes liées au confinement, 83 % se déclarent optimistes pour le futur.

Autres constats de l’étude : 

- La qualité de l’enseignement à distance est insuffisante chez près de ¾ des familles ayant leurs enfants à l’école ;

- Un bon état psychique des enfants vis-à-vis de l’apprentissage à distance chez 58% des familles;

- Une qualité insuffisante de ces cours à distance pour entamer la prochaine année dans de bonnes conditions chez 62% des familles

Il en ressort, d’autre part, que le confinement a fortement impacté les relations au sein des couples et des familles. En effet, 69% des sondés affirment être plus proches de leur famille, 52% déclarent que la famille s’est rassemblée et 44% sont devenus plus conscients de l’importance de la famille. 

Déconfinement et télétravail

Autre sujet traité par l’enquête, le télétravail. Un mode de travail jugé plus difficile que le travail présentiel pour 88% des sondés. Alors que 69% d’entre eux ne souhaitent pas le prolonger après le déconfinement.

D’après l’enquête aussi, l’impact sur le revenu a été constaté pour 73% des personnes actives interrogées ; plus de la moitié affirme que cet impact dépasse les ¾ du revenu du ménage.

« Naturellement, le phénomène du télétravail a concerné principalement les cadres. L’informel est le segment le plus touché par l’arrêt total expliqué notamment par les restriction de la circulation des personnes pendant la période de confinement », souligne-t-on.

L’enquête nous apprend aussi que près du 1/3 de l’échantillon pense devoir cohabiter avec le virus pendant plusieurs mois, et seulement 25% déclarent garder le port du masque après le déconfinement.

A. CHANNAJE