L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Climat des affaires : Fini les tabous !


Rédigé par Souhail AMRABI le Lundi 20 Mars 2023



Trois ans pour en finir avec les maux dont souffre le monde des affaires. C’est le cap que s’est fixé l’Exécutif en lançant la nouvelle feuille de route stratégique pour l’amélioration de l’environnement des affaires à l’horizon 2026, dont le plan d’action est basé sur trois piliers, en plus d’un autre transversal, et 10 chantiers prioritaires. De la promotion de la culture entrepreneuriale à la lutte contre la corruption, en passant par le financement des porteurs de projets et l'attraction des investisseurs, le packaging témoigne des attentes et des ambitions du gouvernement qui aspire à générer quelque 550 milliards de dirhams (MMDH) d’investissements privés, à même de créer 500.000 emplois.
 
Pour le fond, les experts auront, sans doute, relevé que la nouvelle vision gouvernementale cible des tabous qui, depuis de nombreuses années, empêchent le climat des affaires au Maroc de prendre son rythme de croisière, tels que la corruption, la rente, le clientélisme… et la liste est loin d’être exhaustive. La lutte contre ces pratiques se traduit par des mesures concrètes dont on citera, et non des moindres, les facilitations d’accès au foncier, le renforcement de la compétitivité logistique et bien évidemment la digitalisation de tout le circuit d’investissement.
 
Pour la forme, l’observateur averti aura également remarqué que le Chef du gouvernement s’est exprimé en arabe dialectal lors de la présentation de cette feuille de route, adoptant une rhétorique claire et précise, impliquant ainsi que ce chantier concerne tous les Marocains opérant dans tous les secteurs et dans toutes les spécialités.
 
On remarquera également, qu’à côté du Chef du gouvernement, se trouvait le ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka, qui, en 2010 alors qu’il était ministre des Finances, avait joué un rôle précurseur dans l’évocation de cette thématique, en lançant le Comité National de l'Environnement des Affaires (CNEA). Une initiative qui a permis la mise en œuvre des politiques sectorielles, plaçant le Maroc au niveau des meilleures pratiques internationales en matière de réformes dédiées à l’environnement des affaires. Le Royaume en récolte maintenant les fruits.
 
Souhail AMRABI



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Février 2024 - 15:28 Et si on ne célébrait plus le 8 mars…






🔴 Top News