L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Chantiers navals : Des investisseurs espagnols intéressés par le port de Casablanca


Rédigé par L'Opinion Jeudi 1 Décembre 2022

Un exploitant espagnol pour le chantier naval de Casablanca ? C'est du moins ce qui ressort d'une rencontre de travail tenue, mardi, entre l'Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX), l’Institut de promotion économique de la Galice (IGAPE) et autres responsables de haut niveau.



Ce 29 novembre, une délégation d’investisseurs de la Galice en Espagne a rendu visite au Royaume, dans l’optique d’exploiter le chantier naval de Casablanca, suite à une convocation du président de l’ASMEX Hassan Sentissi El Idrissi.

D’un investissement de 26 milliards de dirhams, ce chantier permettra de réparer les 250 unités navales actuelles. Une étude est en cours pour déterminer l’enveloppe globale et les détails de ce projet. Le nouveau chantier de Casablanca est, quant à lui, achevé depuis juillet 2019 et il est depuis opérationnel.

La délégation espagnole se compose du directeur de l’Institut de promotion économique de la Galice (IGAPE) Augusto Borras, le directeur de bureau d’IGAPE au Maroc David Garay, le directeur du Cluster maritime et naval de Galice (ACLUNAGA) Oscar Gomez Diaz, et des responsables de deux entreprises spécialisées dans l’activité de chantiers navals Ibercisa et Cerceller.

Durant cette visite, la délégation s’est entretenue avec le directeur du CRI Casablanca Selman Berrada, et la directrice générale de l’ANP Nadia Laraki. “Cet investissement ouvrira de grandes opportunités pour l’industrie navale marocaine, et permettra de nous positionner comme leader dans ce domaine dans la région”, nous a expliqué le président de l’ASMEX Hassan Sentissi El Idrissi.

De son côté, le directeur de l’IGAPE Augusto Borras estime que ce chantier présente un “haut potentiel pour les opportunités de projets de renouvellement et construction de bateaux de pêches marocaines et africaines”.

Il convient de rappeler que le nouveau chantier naval dispose d’une forme de radoub de 240 mètres de longueur, d’une plateforme élévatrice d’une capacité de 10.000 tonnes (ce qui lui confère le premier rang sur le continent africain), d’une darse équipée d’un portique à sangles d’une capacité de 450 tonnes, et de quais d’armement d’une longueur totale de 820 mètres linéaires.









🔴 Top News