L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Ce que pense Hassan Aourid de la possibilité d'un conflit entre le Maroc et l'Algérie !


Rédigé par Mina Elkhodari Dimanche 25 Juin 2023

Connu pour être un fin connaisseur de la géopolitique mondiale, L’écrivain marocain, Hassan Aourid a livré sa vision de l'évolution des relations maroco-algériennes à la lumière de la guerre russo-ukrainienne qui a bouleversé l'échiquier international. Selon lui, « les relations entre le deux voisins sont passées, par la force des choses, d’une situation de tension à un état de conflit ». Détails.



Ce que pense Hassan Aourid de la possibilité d'un conflit entre le Maroc et l'Algérie !
Intervenant lors d’une conférence organisée, jeudi 22 juin, par le Forum méditerranéen d’échange et de dialogue sous le thème « La guerre russo-ukrainienne et ses répercussions sur la région du Maghreb », l’écrivain, Hassan Aourid, s’est interrogé sur la possibilité d’une confrontation entre le Maroc et l’Algérie suite au rapprochement constaté entre le voisin de l’est et la Russie.

Selon ses propos, « le conflit russo-ukrainien pourrait s'étendre à l'avenir et conduire à une transformation du conflit latent entre le Maroc et l'Algérie en une guerre, d’autant plus que la Russie cherche à élargir le champs du conflit ».

Ceci dit, malgré les tentatives du Maroc et de l'Algérie à éviter tout conflit armé car il serait dévastateur pour les deux voisins, le contexte international actuel pourrait rendre la confrontation possible, note t-il, rappelant la déclaration du président de l’Algérie, Abdelmajid Tebboune à un média français, lorsqu’il a dit : « Nous avons rompu nos relations avec le Maroc en tant qu'alternative à la guerre ».

Aourid a noté que les relations entre les deux pays « sont passées de la tension  à une situation tendue, voire une « situation de conflit » caractérisée par un discours algérien hostile envers le Royaume.

Ce changement de ton, explique-t-il, est dû en partie à des attentes déçues concernant la question du Sahara, ainsi qu’aux changements des positions internationales, chose qui a perturbé les attentes du régime algérien.

En ce qui concerne le rapprochement entre Moscou et Alger, l’intellectuel a souligné clairement que les intérêts de la Russie penchent en faveur de l'Algérie. « Soyons rationnels et pragmatiques, au-delà de l'aspect économique, est-il vraiment possible que la Russie favorise le Maroc par rapport à l'Algérie ? » , s’interroge-t-il.

La pertinence de choix atlantiste 

Sur un autre registre, Aourid a estimé que l'option atlantique suivie par le Maroc est un choix stratégique, rappelant l’importance pour Rabat de normaliser ses relations avec ses alliés occidentaux, la France et l'Espagne.

De même, l’intellectuel a souligné l’importance pour le Maroc de renforcer ses relations avec l'Arabie Saoudite, l'Egypte et les Émirats arabes unis, tout en optant pour la diplomatie parallèle dans ses relations avec l'Algérie et la Tunisie.

Sur le plan interne, Hassan Aourid a plaidé en faveur de l’amélioration de la situation en réintroduisant la politique par le biais des parties politiques tout en accordant une attention particulière à la résolution des problèmes liés aux droits de l’Homme. Ceci permettra au Maroc de faire face aux menaces extérieures, souligne-t-il.








🔴 Top News