Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Casablanca-Settat : Pour un pôle économique en plein essor


Rédigé par Hiba CHAKER le Jeudi 2 Septembre 2021

Locomotive économique, phare de la modernité au Maroc, Hub régional vers l’Afrique, la région de Casablanca- Settat sombre aujourd’hui dans les défaillances de gestion, la pauvreté et l’insécurité. Détails du programme istiqlalien qui compte hisser la capitale économique marocaine au rang de celles des pays les mieux développés.



Casablanca-Settat : Pour un pôle économique en plein essor
La Région de Casablanca-Settat, forte de ses 153 communes, dispose d’une richesse économique, naturelle et humaine unique à l’échelle nationale. Pourtant, les problèmes dont elle souffre sont innombrables : insécurité, chômage, anarchie dans les transports, inégalités d’accès à la richesse….

Pour faire face à cette situation critique, la feuille de route de l’Istiqlal pour la région repose sur 3 piliers principaux, à savoir : garantir la justice sociale, développer l’économie régionale et créer suffisamment d’emplois pour réduire le chômage, en particulier chez les jeunes et les groupes vulnérables, et finalement garantir un environnement de qualité pour une vie décente.

Economie

Pour le volet économique, la première des occupations du parti est la réduction du chômage qui touche particulièrement les femmes et les jeunes. L’Istiqlal mise sur le maintien et l’amélioration de la compétitivité et de l’attractivité de la région en attirant des investissements tout en encourageant les petites et moyennes entreprises dans les différents secteurs tels que l’agriculture, la pêche, l’industrie traditionnelle, le tourisme…

Afin de renforcer la position de la région à l’échelle nationale et africaine, le parti encourage également des secteurs émergents, tels que l’électronique, les voitures, la technologie des médias, l’économie verte et les énergies renouvelables... Le programme istiqlalien promet de soutenir l’entrepreneuriat à travers des mesures concrètes telles que la mise en place d’une banque régionale de projets, la mise en place d’un Fonds régional pour soutenir et accompagner les start-ups innovantes ou encore la création d’un Fonds commun de solidarité pour soutenir les entreprises menacées de faillite en raison de la crise actuelle ou de crises possibles à l’avenir.

Conscient de l’importance de l’énergie verte, du digital et de l’efficacité énergétique, le parti s’engage à créer des espaces de Coworking pour les startups innovantes dans ce domaine en établissant également des partenariats avec les universités et les grandes entreprises de la région.

Un cadre en progrès pour une vie décente

Garantir un cadre progressif qui permettra l’épanouissement personnel et la dignité des citoyens est l’une des premières occupations du parti de la Balance. Ainsi, le programme développe une politique intégrée et multidimensionnelle pour renforcer et améliorer l’offre au niveau du transport, du logement, de l’accès à l’éducation, de la santé, de la culture, du divertissement et du tourisme.

Hiba CHAKER