Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Casablanca : Sanctionnés pour non-port du masque à l’intérieur d’un restaurant, les clients ripostent


Rédigé par Kenza Aziouzi le Vendredi 28 Août 2020

Le dilemme du port du masque se corse de plus en plus. A Casablanca, plusieurs personnes ont dû payer une amende pour non-port du masque, en plein dîner dans un restaurant.



Casablanca : Sanctionnés pour non-port du masque à l’intérieur d’un restaurant, les clients ripostent
A en croire les témoignages, le port du masque serait devenu obligatoire dans les « lieux publics clos ». En effet, selon une publication relayée massivement sur les réseaux sociaux, une trentaine de personne a dû payer une contravention de 300 Dhs, pour toute personne qui ne respecte pas la mesure du port du masque, et ce, à l’intérieur de l’établissement Cabestan, pendant leur dîner. Selon l’auteur du post, il a demandé aux agents de police comment est-ce qu’ils pourraient manger en portant la bavette ? Ces derniers n’ont donné aucune explication, laissant au client le choix de payer sur place ou les emmener au poste.
 
Des commentaires indiquent que la même mésaventure a eu lieu dans le restaurant la Coccina, à Casablanca. Idem à Tétouan.
 
N’ayant aucune explication face à ce comportement, ébahis, les internautes se la jouent Sherlock et commencent à établir eux-mêmes des scénarios et alternatives, tantôt satiriques, tantôt réfléchis : « Il fallait porter des masques avec un trou au niveau de la bouche ».
 
Certains se demandent pourquoi est-ce que c’est les clients qui devraient payer une amende et non les gérants des lieux : « Si tous les clients ont été verbalisés, qu'en est-il du gérant du restaurant ? Fermeture administrative ? Amende multipliée par x clients ? À éclaircir... » : se demandent-ils.
 
En revanche, d’autres défendent cette mesure et contre-attaquent : « On mange sous la bavette comme font les femmes portant la burqa dans les restaurants. Sinon on mange chez-soi sans bavette ».
 
Quelques-uns jugeraient même que sortir au restaurant dans ces conditions est en soi un acte de folie « Toi tu ne comprends pas ce qui t'arrives et moi je ne comprends pas pourquoi tu emmènes ta famille manger dans un lieu public en ces temps de pandémie, alors qu'à Casa c'est l'explosion des cas. La question que tu devrais te poser est : est-ce rationnel de risquer sa santé et celle de ses proches pour faire de belles stories au Cabestan ? »
 
Cette nouvelle mesure risque de décourager les personnes à sortir, alors que les restaurateurs ont déjà perdu beaucoup de leurs clients en cette période de crise. En attendant, aucune explication n’a été communiquée concernant cette disposition.
 
Nous avons contacté le Casbestan pour avoir plus d’explications. Ce dernier confirme les faits, les autorités se sont bel et bien rendues sur les lieux et ont verbalisé tous les clients qui ne portaient pas de bavette alors qu’ils étaient à table.  


  


Dans la même rubrique :
< >