Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Casablanca : Cabestan (toujours) dans le collimateur


Rédigé par Kenza AZIOUZI le Mercredi 9 Septembre 2020

L’affaire du « Cabesta » connaît, encore une fois, de nouveaux rebondissements. Les autorités locales veillent au respect des règles.



Casablanca : Cabestan (toujours) dans le collimateur
Les autorités locales de La ville blanche n’ont en pas encore fini avec le restaurant Le Cabestan. Situé sur la côte de Aïn Diab, ce dernier n’aura désormais plus le droit de servir de boissons alcoolisées, et ce, pour une durée de quatre mois.

La raison de cette nouvelle mesure adviendrait suite à la constatation des autorités locales, du fait que cet établissement servait de l’alcool sans l’accompagner de plats cuisinés, ce qui est contraire à la loi.

Des personnes témoignent et nous affirment qu’en voulant passer une réservation en appelant l’établissement, on leur annonce que la consommation de l’alcool n’est pas autorisée. Néanmoins, il existe une alternative. Il est possible de s’installer dans le restaurant de Umayya (à une minute de route), et de commander de la carte du Cabestan. 

Des clients verbalisés à table

Il est à rappeler qu’il n’y a pas longtemps, les autorités se sont rendues sur les lieux et ont verbalisé tous les clients qui ne portaient pas de bavette alors qu’ils étaient à table. Chose qui a fait grincer les dents de plus d’un.

En effet, une publication relayée massivement sur les réseaux sociaux, où on y indique qu’une trentaine de personne a dû payer une contravention de 300 DHS, pour toute personne qui ne respecte pas la mesure du port du masque, et ce, à l’intérieur de l’établissement Cabestan, pendant leur dîner. Selon l’auteur du post, il a demandé aux agents de police comment est-ce qu’ils pourraient manger en portant la bavette ? Ces derniers n’ont donné aucune explication, laissant au client le choix de payer sur place ou les emmener au poste. 

Ces actions ont surgi suite à l’instauration de l’opération mains propres, visant à faire respecter les dispositions légales dans tous les domaines, y compris la distanciation, les horaires, le port de masques.

Il est à noter que l’opération mains propres se poursuivra. En effet, hormis les précédentes, d’autres opérations de contrôle menées par la Direction Générale de Sûreté Nationale (DGSN) au cours des derniers jours à Casablanca ont concerné 49 restaurants autorisés à servir des boissons alcoolisées. 119 infractions ont été enregistrées, dont 31 au niveau de la Corniche de Aïn Diab. De même, 117 cafés ont été contrôlés. Les infractions ont été traitées conformément à la loi et sous la supervision du ministère public.Ajouter à cela les mesures restrictives décidées par le gouvernement au niveau de la préfecture de Casablanca qui sont entrées en vigueur, le lundi 7 septembre. Les restaurants de la métropole devront désormais fermer à 21h.

Kenza AZIOUZI 

  


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Septembre 2020 - 21:04 Rabat : A la capitale, les musées sont ouverts