L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Sport

CAN Féminine 2022 : Le Maroc en finale


Rédigé par A.KITABRI le Mardi 19 Juillet 2022



Une ambiance folle. Une belle soirée. De la souffrance et de la joie. Tout s’est joué donc aux tirs au but et les Marocaines réalisaient la sensation face aux plus expérimentées Nigérianes grâce à un arrêt de la gardienne Khadija Errmichi face à Onumonu. Les Lionnes de l’Atlas peuvent plus que jamais rêver d’un sacre inédit samedi à domicile contre l’Afrique du Sud, tandis que le Nigeria va manquer seulement sa 3e finale en 14 éditions !
 
Une entame marocaine

Devant des tribunes pleines, Les Lionnes sont  vite entrées dans le match avec un bloc avancé pressant les Nigérianes dans leur moitié du terrain avec des lignes qui coulissaient en bloc pour fermer les espaces. Les Nigérianes rapides, grandes et puissantes tardaient à trouver leur jeu. Obligées et faute de solutions, les Super Falcons ont opté pour le jeu direct et les longues balles.
 
Retour nigérian
Après le premier quart d'heure, le Nigeria a repris l’initiative, a accentué  sa pression et a posé le pied sur le ballon. Les Marocaines résistaient et repoussaient le danger loin de la surface. Elles subissaient les phases de transition, perdaient rapidement le ballon et collectionnaient  les fautes et les déchets. Sous pression, les Marocaines multipliaient la commission des erreurs offrant des opportunités nettes heureusement pas concluées par les Nigérianes.
 
Le Nigeria en mode puissance
Le Nigeria montait en puissance au fil des minutes maîtrisant totalement le jeu, gagnant les duels, jouant très haut avec un pressing individuel et des transitions par passes courtes. Les Marocaines dépassées à tous les niveaux étaient chanceuses de terminer la première mi-temps sans encaisser de but. C’est tout ce qu’elles pouvaient tellement que la différence était énorme. Le Nigeria aurait pu regagner les vestiaires victorieux. Côté marocain, on a surtout vu Er-Remichi et beaucoup de fébrilité défensive, des déchets  dus à la précipitation et l'imprécision et zéro tir.
 
Reprise favorable aux Marocaines
Juste après la pause Halimatu Haidar a été expulsée pour jeu dangereux (47e). Le Nigeria devait terminer le match en infériorité numérique. Trois opportunités marocaines ont suivi. Une fois, le ballon a été sauvé sur la ligne. Une autre fois, le poteau a supplée la gardienne battue. Le  premier quart d’heure était marocain.
 
Les faits saillants

62e. Contre le cours du jeu, un contre nigérian latéral droit, un centre et une tête  nigérienne, le poteau a renvoyé le ballon, un cafouillage et un but contre son camp par Lamrabet.  
 
66e. Rosella est partie du flanc droit, a repiqué et a centré. Le ballon a été relâché par la gardienne. Massoudy a renvoyé le deuxième ballon vers les filets pour l égalisation.
 
70 e Rashidat Adjibadji a eu un carton rouge pour jeu dangereux accentuant l'infériorité nigériane.
 
Domination  marocaine stérile 
Dans un temps fort et en supériorité numérique, les Marocaines dominaient se créaient des opportunités mais sont gâchées. Les Nigérianes subissaient le jeu et se limitaient à défendre. Les Marocaines n’ont pas pu profiter de la situation qui leur était très favorable. Il a fallu passer par les prolongations.
 
Les tirs au but favorables au Maroc
Même scénario, une domination marocaine totale, des opportunités mais pas de réussite ni de justesse au niveau de la conclusion. Les Nigérianes ont réussi leur objectif: ne pas encaisser et atteindre les tirs au but pour le départage. 
 









🔴 Top News