Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Bouchra Hajij : Le nouveau visage du volley-ball africain

Entretien avec Bouchra Hajij, nouvelle présidente de la CAVB


Rédigé par Safaa KSAANI le Lundi 16 Novembre 2020

Face à une âpre concurrence pour briguer la présidence de la Confédération Africaine de Volleyball, un poste souvent occupé par des Egyptiens, Bouchra Hajij retient toute l’attention.



Bouchra Hajij
Bouchra Hajij
- Au moment où vous étiez athlète, vos résultats étaient honorables. C’est ce qui vous a permis d’être élue à la tête de la Confédération Africaine de Volleyball (CAVB) ?
- A vrai dire, l’expérience et la réalité confirment que le fait d’évoluer du statut d’athlète à celui de directeur sportif augmente les chances de succès dans cette responsabilité. Une certaine complémentarité se crée. Toutefois, un bon sportif ne peut pas forcément devenir un bon dirigeant. Plusieurs critères académiques et scientifiques doivent être là pour assurer une telle fonction. La bonne exploitation des connaissances et de l’expérience vécue est très importante également. Je crois que mon expérience sportive m’a permis de remplir les compétences nécessaires au poste de Président de la CAVB.

- Quelle stratégie avez-vous suivi pour remporter ce poste, souvent occupé par des Egyptiens ?
- Parler de stratégie fait penser automatiquement à un travail systématique qui fait l’objet d’une étude approfondie, ce qui est le cas dans ma candidature. Sauf que l’élaboration d’une stratégie nécessite des principes tels que le sérieux, la persévérance, la détermination et la confiance dans les compétences des équipes qui travaillent à vos côtés. Sur le plan pratique, notre stratégie de long terme reposait sur la conviction des présidents des fédérations africaines de notre éligibilité à assumer la nouvelle responsabilité, avec qui j’ai déjà travaillé au cours des dernières années en tant que présidente et membre des bureaux exécutifs de différents organes.

Il convient de rappeler ici le rôle important de la diplomatie parallèle dans le domaine sportif, qui nous a permis de profiter de la réputation du Maroc grâce à la vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Concernant nos frères égyptiens, ils ont accumulé au fil des années une expérience dans divers sports et confédérations. Une expérience qui leur a permis de former des alliances, faire du lobbying et procéder à influencer les processus électoraux au sein des instances sportives africaines en général. En tout cas, il ne faut pas nier les efforts de l’ex-président de la CAVB, l’Egyptien Amr Elwani, qui a occupé ce poste pendant près d’un quart de siècle.

- Vous êtes la première femme marocaine présidente d’une instance sportive africaine. Ne voyez-vous pas en cela une occasion d’encourager les femmes à occuper des postes similaires dans le domaine sportif ?
- Je tiens à souligner que mon nouveau poste est, plus qu’un honneur, une responsabilité. La femme marocaine est capable d’occuper des postes de décision dans tous les domaines, dans un cadre de complémentarité avec les hommes, loin de toute compétitivité.

J’espère que ce nouveau poste inspirera les femmes marocaines, arabes et africaines et leur donnera confiance. L’approche genre, inclue dans mon programme, est à mon sens la meilleure approche pour parvenir à l’égalité entre les femmes et les hommes.

- Quels sont vos projets futurs ?
- A court terme, la réalisation de certains projets dépend de la situation épidémiologique mondiale, en particulier en Afrique. Sur le plan administratif, les démarches juridiques et administratives pour transférer le siège social de la CAVB de l’Egypte vers le Maroc ont démarré. Quant à l’aspect purement technique, je ne vous cache pas que le volleyball a un long chemin à parcourir pour atteindre le niveau des autres continents. Malgré tout, je reste optimiste et confiante de pouvoir surmonter toutes les difficultés et relever ce défi, à travers le travail collaboratif dans lequel nous nous sommes engagés.

Recueillis par Safaa KSAANI 

Portrait

Un manager à l’esprit sportif
L’ancienne volleyeuse du Club Omnisports de Meknès (CODM), Bouchra Hajij, voyait toujours grand. Convaincue de l’importance des études, elle multiplie les diplômes en management sportif. D’ailleurs, elle est lauréate de l’Institut Royal de Formation des Cadres (IRFC) et de l’Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises (ISCAE) où elle a obtenu un Master en gestion. Bouchra Hajij a démarré sa carrière professionnelle en gestion des ressources humaines à la Banque centrale du Maroc, Bank AlMaghrib.

Elle cumule ensuite les fonctions de présidente, vice-présidente, membre de bureaux exécutifs et de commissions au sein de prestigieuses institutions du volley-ball, où elle a longtemps milité pour apporter le changement et rehausser le niveau de ce sport sur le continent africain. Il s’agit de la Fédération Internationale de Volleyball, (FIVB), le Comité International Olympique (CIO), la Confédération africaine de volley-ball (CAVB), et l’Union arabe de Volleyball (UAVB), entre autres.

Des fonctions qui lui ont permis de connaître les points forts et faibles de la discipline, ainsi que les opportunités à saisir pour sa promotion et son développement.

S. K.

Repères

Félicitation Royale
Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations à Mme Bouchra Hajij, suite à son élection présidente de la Confédération africaine de volleyball. Dans ce message, le Souverain a exprimé à Mme Bouchra Hajij Ses félicitations “suite à cette consécration qui honore la femme marocaine”. “Votre élection bien méritée à ce poste sportif africain reflète la confiance dont vous jouissez parmi tous les membres de la Confédération et témoigne de la compétence professionnelle et des efforts inlassables dont vous avez fait montre pour promouvoir ce sport et développer sa pratique aux niveaux national et continental”, indique le message royal. A cette occasion, SM le Roi souhaite à Mme Hajij plein succès dans ses nouvelles fonctions.
Présidente marocaine pour le volley africain
Bouchra Hajij a été élue présidente de la Confédération Africaine de Volley-Ball (CAVB) pour un mandat de quatre ans (2020-2024), lors de l’assemblée générale tenue dimanche 25 octobre dernier via visioconférence. Une victoire au détriment de l’ex-président de la CAVB, Amr Elwani. Son élection est intervenue après l’obtention de 42 voix sur 54 fédérations nationales, contre 12 voix pour son adversaire égyptien Amr Elwani, président de la CAVB depuis 2001.