Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Botola / RCOZ-IRT (1-2) : Une défaite bien amère à cause d’un penalty assassin


Rédigé par ELAZHAR le Dimanche 30 Mai 2021



Botola / RCOZ-IRT  (1-2) :  Une défaite bien amère à cause d’un penalty assassin
 
Fort de sa dernière victoire sur le Chabab de Mohammedia à domicile et d’avoir tenu en échec l’ASFAR à Rabat, le Rapide d’Oued Zem devait confirmer, à Khouribga puisqu’il continue d’y recevoir en attendant son retour à son fief, cet élan de retour dans les bons résultats que lui insuffla l’avènement de Fouad Sahabi. Il fallait aussi s’éloigner le plus possible de la zone d’enlisement et se dégager au maximum de la pression du bas de classement et Sahabi en homme des vestiaires usa de toute son expérience en la matière pour ce faire.
Le jeune arbitre Moncef Zineddine Alaoui, qui fut il faut le reconnaitre, irréprochable jusqu’aux ultimes secondes du match, donna le coup d’envoi à cette partie qui augurait beaucoup de suspense tellement l’enjeu pour les deux clubs aurait un impact moral pour ce qui reste des matchs du championnat. Et malgré le renforcement du bloc défensif des coéquipiers du capitaine Mourad Hibour, les Tangérois trouvèrent la faille et profitèrent d’une brèche pour servir un Ijrouten, qui esseulé devant le gardien Mehdi Ouaya, fit vibrer les filets oued zemis à la 19ème minute.
Après ce but, les hommes de Sahabi ne baissèrent pas les bras et leur réaction n’en fut que très vive, une réaction qui donna ses fruits à la 31ème minute quand le jeune Ayoub Taleb Rabbih profita d’une erreur d’appréciation des défenseurs tangérois pour égaliser à la 31ème minute. La partie chauffa de plus belle entre les deux antagonistes sur fond d’un jeu ouvert sur offensives et contre-offensives et sur à qui oserait plus pour forcer le jeu, mais marquer le but de victoire semblait plus difficile à réaliser.
Au retour des vestiaires, la prudence fut de rigueur surtout chez les hommes de Sahabi qui semblaient opter pour un certain repli stratégique pour centrer leur jeu surtout sur les contres. Sentant un déficit de fraicheur physique dans les jambes de certains joueurs, Sahabi opéra plusieurs changements dont Aliou Chitou par Treika Nilmar et Taleb Rabbih par Brahim El Bahri et Issam Boudali par Bilal El Magri. De son côté, Driss Mrabet, écopant d’un match de suspension et qui coachait des tribunes, opéra lui aussi plusieurs changements sans doute pour les mêmes motifs.
Le referee du match rajouta 4 minutes au temps réglementaire et le suspense ne fit que s’amplifier. Et alors que tous les acteurs du match n’attendaient plus que le coup de sifflet final et juste à 30 secondes de la fin du temps additionnel, un penalty assassin fut réalisé par Tarik Astati pour voir les joueurs oued zemis s’effondrer, tellement ils ne méritaient pas de perdre car un match nul aurait été plus équitable, mais on n’y peut rien, c’est…le foot !
Leur prochaine sortie sera pour El Jadida où ils devraient affronter un Difaâ Hassani qui devrait à tout prix panser ses blessures encore fraiches après une défaite bien amère devant la Renaissance des Zmamra et la partie n’en serait donc que plus ardue.