Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Botola Pro / D1 : Un Raja décevant, un Itihad convaincant !


Rédigé par A. KITABRI le Samedi 5 Septembre 2020

Après une suspension de toute activité footballistique officielle durant six mois, les Tangérois, dans leur première sortie, battent le leader chez lui (0-1)



Botola Pro / D1 : Un Raja décevant, un Itihad convaincant !
Les pronostics et les statistiques sont parfois démentis par la réalité du terrain. Nombreux étaient ceux qui ne se posaient pas de questions sur l’issue du match Raja-Itihad de Tanger ! La question était plutôt comment le Raja allait « manger » l’Itihad ? Tout plaider en faveur des Verts. Il n’y avait pas de photo finish ! Mais c’était sans compter avec la volonté, la combativité et le réalisme qui peuvent intervenir pour renverser les pronostics les plus évidents. Les Tangérois en ont été la parfaite illustration mercredi dernier en mettant KO des Rajaouis donnés vainqueurs avant l’entame de la partie. Peut-être même que se sont ces pronostics qui ont donné aux joueurs rajaouis trop de confiance avant d’aborder le match. C’est cette surconfiance qui a été à l’origine de l’insuffisance de leur prestation. 

Historique

-La dernière confrontation entre les deux parties remonte au 15 janvier 2020 et a été remportée par le Raja par 4 buts à 1.
-Le dernier match officiel des Tangérois date de l’avant Covid-19. C’était le 12 mars 2020 face à l’autre club casablancais, le Wydad. Ils avaient perdu par 2 à 0.
-Les deux clubs s’étaient opposés 10 fois : 3 victoires pour le Raja, 3 pour l’IRT et 4 nuls. Le match du mercredi était leur 11ème confrontation.

-Programmé initialement le 30 août, le match a été décalé au 2 septembre sur demande des Tangérois (24 covidés) très impactés par le coronavirus. Le report avait soulevé de très vives protestations casablancaises.

Le match des contradictions !

-Une équipe qui carbure à la 6ème vitesse face à une équipe qui se prépare à démarrer.
-Le Raja est à son 7ème match depuis la reprise covidée. C’est dire combien le fossé est énorme entre les deux parties. Une équipe hyper motivée, en pleine forme mentale, physique et technique. En face, une autre menacée par la relégation, en doute, disséminée par la Covid-19 et s’apprêtant à jouer son premier match officiel depuis le confinement. 6 mois sans match officiel. Toute comparaison est vaine.
-Le Raja est leader après 22 matchs dont 7 joués depuis la reprise covidienne. L’IRT est 15ème après 20 matchs tous joués avant le confinement. C’était son premier match après le confinement.

Ils n’ont pas fait le voyage pour rien !

Ils ont bien négocié un match très piègeux réussissant à prendre les trois points aux favoris de la soirée. Ils ont joué chaud, dur et haut. Ils ont fait un match plein. Ils ont bien mouillé leurs maillots pour sortir vainqueurs à l’arraché. Ils ont été méthodiques, organisés et se sont donnés à fond. Ils ont mis sous l’éteignoir le petit jeu des Rajaouis, les obligeant à opter pour de longues transversales imprécises en profondeur. Ils ont opté pour les contres. Leur choix a été payant. Le plus qu’ils avaient : leur gardien déterminant et décisif.

Une première mi-temps terne

Un début caractérisé par une longue période d’observation et un jeu concentré au milieu du terrain. Il a fallu attendre la 27ème minute pour assister au premier tir cadré mais sans danger réel du côté de l’Itihad. Le Raja n’a réagi qu’à la 33ème minute par Nanah suite à un cafouillage en plein surface des six mètres. Nanah, surpris, a raté les filets gardés par l’excellent Hicham El Majhad.

Le dernier quart d’heure a été plus animé et plus intense. Le Raja, profitant du recul tactique de l’Itihad, a eu un certain avantage quant à la possession du ballon sans parvenir à se créer de réelles occasions. Le jeu a été plus intense, plus équilibré et surtout concentré au milieu empêchant la circulation du ballon en profondeur des deux côtés.

Une deuxième mi-temps plus entreprenante

Dès le retour des vestiaires, le Raja est allé à la conquête des poteaux de l’Itihad accentuant sa pression et multipliant les offensifs. L’Itihad a privilégié le renforcement de son système défensif bloquant les couloirs devant les tentatives d’incursions rajaouis réagissant par des contres éclaires.

Cette option a été payante à la 73ème minute. Echibi, recevant une balle en profondeur du flanc droit, a envoyé une transversale vers Youssef Anouar dans le dos de la défense rajouie. Anouar, opportuniste et efficace, a propulsé le ballon dans les filets de Anas Znaiti. C’était le tournant du match. Le même Echibi avait failli ouvrir le score à la 58ème minute d’un tir bien appuyé consécutif à un coup franc direct mais la parade de Znaiti a dégagé le ballon en corner.

Auparavant, Sellami avait joué la carte offensive en remplaçant Nanah par B.N.Malongo pour briser le dernier bloc défensif tangérois. Son coaching a failli aboutir. Malango a perturbé la défense axiale tangéroise.

A. KITABRI

 

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 21:32 Bruits de vestiaires