Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Botola Pro D1 / RCOZ-OCK (1-2) : Le nouvel entraineur du Rapide n’avait pas de baguette magique


Rédigé par ELAZHAR le Lundi 25 Avril 2022



Arena Guglielmo,  nouvel entraineur du RCOZ
Arena Guglielmo, nouvel entraineur du RCOZ
Un derby de tous les défis surtout pour le Rapide Club d’Oued Zem qui en avait assez de se morfondre au bas du tableau, mais l’Olympique Club de Khouribga, quoique le devançant de 9 points avec un match retard à domicile face au RSB, était également résolu de ne rater aucune opportunité pour s’éloigner le plus loin possible de la zone des relégables.
 
Surtout aussi que le comité directeur, dans sa hantise de changer d’entraineur à tous les coups, vient de recruter un 4ème coach et cette fois, c’est un suisse de nationalité italienne qui n’a jamais cessé de bourlinguer dans notre continent et qui se nomme Arena Guglielmo. Et en plus de tout cela, on parla aussi de primes spéciales à qui remporterait ce derby dont la victoire est combien précieuse.
 
Et si les supporters ont rejoint les tribunes en masse pour supporter leur Olympique, la majorité de leurs homologues oued zemis a préféré suivre les péripéties de ce match chez eux, certainement pour exprimer leur mécontentement à cause d’une gestion des affaires du club jugée aléatoire et entachée d’excès d’improvisations.
 
Et dès que l’arbitre de la partie Najib Benrkia donna le coup d’envoi, les phosphatiers se montrèrent plus offensifs devant des Oued-zemis qui se contentaient d’observer et de défendre en optant uniquement pour les contre-attaques.
 
Et le pressing des hommes de Abdessamad Ouarrad de leur offrir un penalty pour ouvrir le score des pieds de Houssame Amaanane à la 21ème minute de jeu. Et quoique la réaction des hommes d’Arena soit mitigée, ils réussirent à égaliser à la 38ème minute sur balle arrêtée.
 
Au retour de la pause, les joueurs du Rapide conservèrent la même option de jeu, celle des contre-attaques devant des joueurs de l’Olympique qui, il faut le reconnaitre, développaient un jeu plus homogène et plus lucide. Et ce jeu lucide et homogène fut couronné par un excellent but à la 74ème minute, suite à un tir tendu et cadré de la gauche du congolais Tumisang Orebonye sur un bel assiste de Hamza Fetouaki, les deux étaient de nouveaux rentrants.
 
Le nouvel entraineur du RCOZ épuisa tous ses changements sans pour autant changer quoi que ce soit dans le rendement de ses joueurs et, il faut quand même le noter, l’équipe du Rapide Oued Zem parut plus émoussée et plus désemparée qu’avant et elle a même perdu de son ardeur d’antan, comme quoi, l’entraineur étranger n’a pas de baguette magique
 
Le président du Rapide d’Oued Zem a opté cette saison pour la valse des entraineurs et finalement, il vira vers l’option de l’entraineur européen, croyant peut-être qu’il viendrait avec une baguette magique. Au contraire, l’OCK maintint la confiance qu’il avait placée en son jeune entraineur Abdessamad Ouarrad qui a fait ses preuves et qui s’impose d’un match à l’autre.
 
De leur côté, les supporters du RCOZ indexent la mauvaise gestion du club et surtout les recrutements aléatoires, en vrac et sans profils appropriés. Le Rapide a encore une fois raté une opportunité de glaner les trois points de la victoire pour plus d’espoir, mais encore une fois, les coéquipiers de Mohamed Boujad parurent dissipés et souvent déconcentrés…