Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Botola Pro / D1 «Inwi» : L’Itihad de Tanger fait cavalier seul en tête

Deuxième acte de la 3ème journée


Rédigé par Mohamed MELLOUK le Mardi 15 Décembre 2020



Botola Pro / D1 «Inwi»  : L’Itihad de Tanger fait cavalier seul en tête
L’Itihad de Tanger reste, jusqu’à cette troisième, la seule formation régulière. En battant le FUS, chez lui à Rabat, il a démontré des aptitudes à même de faire de lui le club qui a de fortes prétentions sur la Botola de cette saison. Les Tangérois en compagnie de leur nouvelancien coach, Aziz Mrabet, sont déterminés à jouer le trublion de cette saison qui vient de démarrer. Les Nordiques, en catimini, sont restés loin des feux de la rampe avant de montrer un visage de sérieux prétendant. Surtout en cette 3ème journée où il s’en est allé battre le Fath Union Sport chez lui, au stade Moulay El Hassan. Battre le FUS à Rabat équivaut à une vraie performance tellement l’autre club de la capitale est un dur à cuire.

Pour passer en revue le reste de cette troisième journée, ou bien sa phase finale qui a présenté de rencontres de forte tension, commençons par ceux qui l’ont inaugurée :

RCOZ-RSB (1-3) : des Cherkaouis mis KO debout
A Oued Zem, les Cherkaouis continuent de manger leur pain noir. Le départ de certains joueurs à l’influence prépondérante et l’arrivée de Youssef Fertout qui ne semble pas avoir trouvé le remède adéquat, le Rapid Club d’Oued Zem ne donne pas l’impression qu’il pourrait supporter la concurrence lorsqu’il croise le fer avec un grand comme le champion d’Afrique en titre, la Renaissance Sportive de Berkane. Ce dernier sentant un adversaire au but de l’asphyxie, mit la pression et visite les bois berkanais par trois fois. Le RCOZ a tout intérêt à se ressaisir s’il ne veut pas se trouver dans de mauvais draps.

MAT-DHJ (2-2) : Tétouanais et Doukkalis… dos à dos
Le Moghreb de Tétouan qui a commencé à donner des signes rassurants à ses supporters, a été freiné, chez lui, par un Difaâ Hassani Jadidi (DHJ) plus percutant. Une rencontre où n’importe qui des challengers pouvait empocher les trois points de la victoire. Mais il a été écrit, quelque part, que Jdidis et Tétouanais allaient se quitter sur un score de parité.

FUS-IRT (0-1): des Tangérois en verve
Au vu de ces trois premières journées de la Botola Pro Inwi D1, le Fath fait partie de ces clubs qui n’ont pas tardé à montrer ses ambitions. Sa jeune armada continue d’être accrocheuse comme si Regragui est toujours sur le banc de touche. Certes, le gouvernail est revenu à son adjoint Mustapha El Khalfi qui semble avoir bien appris les leçons aux côtés du bouillant Walid. Les Fussistes sont toujours accrocheurs, motivés et stimulés par un entraineur qui est très respecté par le groupe dans sa totalité. Il ne faut pas oublier que Mustapha est l’enfant d’un grand monsieur de l’Histoire du foot marocain. Le battre chez lui, l’IRT envoyé un avertissement à tous ses adversaires. 

RCA-MCO (3-0): un court instant pour renverser la vapeur 
Même si le Raja a gagné par un score assez large, ce dernier ne reflète pas la physionomie du match. Les Oujdis ont combattu, vaillamment, sans complexe aucun. Mais en seconde période lors d’un court instant, les choses ont viré au cauchemar pour les Orientaux. Le Raja n’a rien démontré. Ses joueurs comme El Arjoune, Zniti, Jbira, Mitouali, donnent des signes de fatigue certains. Tous les supporters des Verts s’accordent à reconnaitre que ces derniers n’ont pas encore convaincu. Comme face au MCO. Ce dernier perturbé par les frasques de son coach n’était pas concentré sur son sujet au Complexe Sportif Mohammed V de Casablanca.

Mohamed MELLOUK